Quelques modestes petites pièces, pour le service rendu | Shot by Cerqueira via Unsplash
Quelques modestes petites pièces, pour le service rendu | Shot by Cerqueira via Unsplash

140 centimes: c'est le salaire perçu en 2018 par un grand patron de la tech américaine

Le nombre 140 vous rappelle-t-il quelque chose?

140 signes, pas un de moins, pas un de plus: ce fut, jusqu'en 2017, la taille limite des publications permise par Twitter. 140 centimes de dollars, clin d'œil évident à ce qui a fait le caractère et le succès public de Twitter: c'est, révèle Bloomberg en se référant à un document comptable officiel et public transmis par Twitter aux autorités américaines compétentes, le salaire qui a été versé par la plateforme de micro-blogging à Jack Dorsey, son cofondateur et patron actuel.

140 centimes (et quelques milliards)

Écarté de l'entreprise en 2008, Dorsey en est redevenu le CEO à plein temps et pleins pouvoirs en 2015, promettant alors de ne se verser aucun salaire, bonus ou gratification en actions, comme une promesse de loyauté et de confiance en la capacité de Twitter à être profitable. Ces 140 centimes sont les premiers émoluments que l'entreprise lui paie depuis son retour.

Rassurons-nous cependant, Dorsey ne s'est pas condamné à un régime coquillettes-beurre éternel: l'homme qui a également créé la plateforme de paiements Square ne manque a priori de rien, désigné par Forbes comme la 343e fortune mondiale avec une «valeur» estimée par la publication américaine à 5,3 milliards de dollars (environ 4,7 milliards d'euros).

En ce moment

Les «chèques en blanc» de la finance, des millions de vélos au rebut, sauvegarder l'humanité, une journée sur korii.

Et Cætera

Les «chèques en blanc» de la finance, des millions de vélos au rebut, sauvegarder l'humanité, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Dans l'Arctique, une entreprise sauvegarde la culture humaine

Tech

Dans l'Arctique, une entreprise sauvegarde la culture humaine

Ce projet fou est porté par la société Piql, qui a commencé en numérisant des films.

Les liaisons dangereuses d'Uber Eats & co avec l'extrême droite italienne

Biz

Les liaisons dangereuses d'Uber Eats & co avec l'extrême droite italienne

En signant un accord avec le syndicat minoritaire UGL, les plateformes de livraison tentent d'échapper à la régulation.