Quinze ans seulement ont suffi aux réseaux sociaux pour bouleverser le monde. | LoboStudioHamburg via Pixabay
Quinze ans seulement ont suffi aux réseaux sociaux pour bouleverser le monde. | LoboStudioHamburg via Pixabay

45%

C'est la proportion de la population mondiale ayant utilisé les réseaux sociaux en 2018.

Lundi 4 février 2019, Facebook a fêté ses 15 ans. Quinze années, c’est un claquement de doigt dans l’histoire de l'humanité, mais c’est une éternité pour un monde moderne se chamboulant à si grande vitesse. Quinze années, c’est la (courte) durée qu’il a fallu aux réseaux sociaux pour conquérir la planète, avec une célérité qu’aucun autre média, qu’aucune autre technologie, qu’aucune autre plateforme n’a sans doute jamais atteinte.

Selon le très complet Global Digital Report, une étude réalisée par l’agence We Are Social et Hootsuite, la planète comptait ainsi 3,5 milliards d’utilisateurs et utilisatrices de réseaux sociaux en 2018, soit 45% des âmes peuplant la planète. Entre janvier 2018 et janvier 2019, 288 millions de nouvelles arrivantes et arrivants ont été décomptés.

Le taux de pénétration du téléphone mobile, au niveau mondial, est étonnant: 67% de la population terrienne, soit 5,112 milliards d'êtres humains, disposent de l'une de ces petites choses. L'auteur du rapport, Simon Kemp, donne quelques chiffres surprenants: les internautes ont passé en moyenne six heures et demie par jour sur le réseau en 2018, ce qui tous calculs faits constitue un total de 1,2 milliard d'années consacrées à faire des recherches sur Google, liker des statuts sur Facebook, commander de nouvelles chaussettes sur Amazon, chater avec les collègues sur WeChat. Ou à regarder des images olé-olé, bien entendu: Pornhub est le troisième site le plus visité au monde, et deux autres médias XXX jouent des coudes avec Wikipédia ou Baidu dans le top 20 des plateformes les plus visitées.

Et en France? Selon l'étude, 58% des Français et des Françaises, soit 38 millions d'individus, se sont connectés aux réseaux sociaux en 2018. Il y a presque autant d'abonnements mobiles qu'il y a d'habitantes et d'habitants: la France compte 65,36 millions d'âmes [d'après l'étude, ndlr], et 64,70 millions d'abonnements. Le taux de pénétration d'internet est lui aussi proche de l'intégral: il atteint 92%, avec 60,42 millions d'internautes.

Le temps moyen passé sur internet est plus faible qu'au niveau mondial, avec 4 heures et 38 minutes quotidiennes déclarées par les personnes interrogées, dont 1 heure et 17 minutes passées sur les réseaux sociaux. Les internautes français seraient, surprise, moins coquins que les autres, ou moins enclins à déclarer leurs visites à des sites pornos: selon Alexa, le premier des sites de gens très dénudés est LiveJasmin, en 12e position, Pornhub n'arrivant que 16e et xHamster 20e.

En ce moment

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

Et Cætera

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

De quoi bien occuper votre dimanche.

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Tech

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Des deepfakes open source et prêts à l'emploi, c'est pour demain et ils risquent d'en rajouter dans le chaos existant.