À en croire les stastistiques, les gens de cet open space sont globalement satisfaits de leur sort. | Alex Kotliarskyi via Unsplash
À en croire les stastistiques, les gens de cet open space sont globalement satisfaits de leur sort. | Alex Kotliarskyi via Unsplash

76%

C'est la part de Français et de Françaises interrogées par YouGov qui se disent épanouies dans leur travail. Et vous?

Le Français, cet être sempiternellement râleur, rétif au travail, prompt au mécontentement voire à la grève? Pas selon une récente étude de YouGov sur le bonheur au travail. Mené auprès d'un millier de Français et de Françaises de plus de 18 ans, le sondage dit ainsi que 76% des personnes interrogées ont répondu par l'affirmative à la question «Dans quelle mesure diriez-vous être épanoui(e) dans votre travail?».

Le travail, quel pied!

21% des hommes interrogés se sont dit «très épanouis», pour 55% se jugeant «plutôt épanouis», 16% «pas très épanouis» et 7% «pas du tout épanouis» –2% n'ont donc pas su juger de leur état, ou n'ont pas voulu répondre à la question. Les chiffres sont assez similaires chez les femmes, avec respectivement 18%, 58%, 20% et 4%.

Les principales disparités concernent la catégorie socioprofessionnelle, le statut salarié ou indépendant et le niveau d'études des personnes sondées. Les «CSP-» sont 71% à se dire heureuses au travail contre 80% des «CSP+». Les salariés (74%) sont moins heureux que les indépendants non-salariés (89%) et que les indépendants salariés (91%), les non-titulaires du baccalauréat se disent satisfaits de leur sort à 70%, contre 77% pour ceux ayant poursuivi leurs études supérieures.

34% des sondées et sondés envisagent une reconversion professionnelle –un chiffre qui pourrait intéresser les cabinets spécialisés dans le recrutement. Peut-être ces personnes cherchent-elles un meilleur salaire: 37% des Français et des Françaises considèrent n'être «plutôt pas» suffisamment payées pour le travail effectué, 22% considérant même n'être «pas du tout» suffisamment rétribuées.

Les données brutes, et nombreuses, de l'étude de YouGov sont disponibles à cette adresse dans leur intégralité. Leur décorticage par les services de ressources humaines sera sans doute d'une grande utilité.

En ce moment

Le business de Tony Hawk, des hackers dans les centrales nucléaires, les gros sous de l'ASMR, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Le business de Tony Hawk, des hackers dans les centrales nucléaires, les gros sous de l'ASMR, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Des chuchotements à 10 euros par mois: le business de l'ASMR

Biz

Des chuchotements à 10 euros par mois: le business de l'ASMR

Comme tout phénomène devenu mainstream, l’«Autonomous Sensory Meridian Response» était fatalement destinée à devenir un marché.

La mort, un juteux business pour les start-ups

Biz

La mort, un juteux business pour les start-ups

Les cimetières aussi sont disruptés.