85%. C'est peu ou beaucoup? C'est une moyenne. | Clique Images via Unsplash
85%. C'est peu ou beaucoup? C'est une moyenne. | Clique Images via Unsplash

85%

C'est la part des habitants de l'Union Européenne ayant déclaré avoir utilisé internet lors des trois derniers mois. Avec, bien sûr, quelques disparités et des usages très variables.

Non, ce n'est pas 100%: internet n'est pas encore tout à fait universel. «Seulement» 85% des habitantes et des habitants de l'Union Européenne âgés de 16 à 74 ans ont déclaré avoir utilisé internet lors des trois mois précédent l'enquête réalisée par Eurostat en 2018.

Sans oublier que les personnes de plus de 74 ans ne sont sans doute pas les plus connectées, ce qui fait sans doute quelque peu grimper le chiffre, il est à noter qu'il existe bien sûr des disparités entre les pays. Si le taux atteint 98% au Danemark, champion des branchés, il n'est que de 65% en Bulgarie –la France quant à elle se situe légèrement au-dessus de la moyenne avec 88%.

L'étude se penche également sur les usages que la population européenne et les populations nationales ont fait de leur accès au réseau. On apprend par exemple que seuls 40% des Bulgares ont consultés leurs emails, quand elles et ils étaient 94% au Danemark. Un chiffre qui tombe à 79% pour la fréquentation des réseaux sociaux, contre 42% en France.

Les Néerlandaises et Néerlandais semblent plutôt fans de Doctissimo, du moins de son équivalent hollandais: 72% des internautes se sont servis de leur haut débit pour consulter le site en cas de bobos, contre une moyenne de 52% dans l'UE, et de 46% seulement en France, que l'on aurait imaginée plus hypocondriaque.

La Finlande, elle, est la championne d'Europe du streaming, avec 71% des personnes interrogées ayant utilisé internet pour y écouter de la musique dans les trois derniers mois, contre une moyenne de 48% sur le continent.

Pour ceux qui voudraient accéder à l'intégralité de ces chiffres ou souffrent d'une étrange passion pour les tableurs, les trouvailles de l'étude sont disponibles à cette adresse.

En ce moment

Les assistants personnels intelligents renforcent les stéréotypes sexistes

Tech

Les assistants personnels intelligents renforcent les stéréotypes sexistes

Avec des voix féminines par défaut, ils perpétueraient des idées désuètes et préjudiciables aux femmes.

Amazon gamifie l'enfer de ses entrepôts

Biz

Amazon gamifie l'enfer de ses entrepôts

Travailler dans l'un des centres logistiques de la firme est un travail herculéen et ingrat.

On ne comprend pas forcément mieux son bébé avec les apps de grossesse

Tech

On ne comprend pas forcément mieux son bébé avec les apps de grossesse

En proposant de suivre l'évolution de la grossesse et le développement du fœtus au quotidien, les applis reconfigurent le lien avec l'enfant à naître.