Un festin, une fortune. | Capture d'écran via YouTube
Un festin, une fortune. | Capture d'écran via YouTube

900.000 euros: c'est ce qu'a gagné une YouTubeuse en mangeant des crustacés

Coquillages, crustacés et gros dollars.

D'abord, le craquement d'une pince de crabe, puis une bouche qui rumine, la langue qui claque, un bruit de succion ou des «mmmh» de délice. La vidéo YouTube la plus populaire de Bloveslife dure 36 minutes et 34 secondes, compte 11,7 millions de vues et implique une montagne de crustacés.

L'Américaine y dévore, pour ses 1,8 million d'abonné·es et le reste d'internet, presque deux kilos de crabe royal, 500 grammes de moules, 500 grammes d'huîtres, 500 grammes de palourdes, 500 grammes de crevettes et deux queues de homard. Le festin lui a coûté 180 euros… mais lui en a rapporté près de 900.000.

Manger pour vivre

Bloveslife –de son vrai nom Bethany Gaskin– n'est pas la première à avoir eu l'idée de manger devant la caméra pour attirer les foules. Cette pratique d'ogre a même un nom, le mokbang, et vient tout droit de Corée du Sud où des centaines de stars en ont déjà fait leur profession et gagnent beaucoup d'argent.

Le travail d'une star de mokbang («mok» signifie manger et «bang» signifie chambre) consiste à ingérer des quantités astronomiques de nourriture en signifiant avec des bruits de mastication qu'on aime ce que l'on avale. C'est aussi et avant tout un rituel de conversation et d'interaction avec les internautes –car les mokbang traditionnels sont diffusés en live.

Pour la diététicienne Theresa Kinsella, cette glorification de la suralimentation est dangereuse. «Les risques à court terme sont un inconfort physique, une détresse gastro-intestinale, la léthargie et la fatigue», prévient-elle. Sur le plus long terme, les risques sont la prise de poids, des maladies du cœur et le diabète. Gaskin en a toutefois conscience et affirme que le mokbang n'a pour le moment pas de répercussion sur sa santé.

Elle cite notamment Jasper Daze comme la raison derrière son choix de manger des fruits de mer et lui dédicace sa première vidéo –le YouTubeur est décédé en 2016 à la suite de complications de son diabète.

Crustacés et ASMR

Les internautes décrivent d'ailleurs souvent les vidéos de Gaskin comme «un médicament». Pour certains, les vertus relaxantes du mokbang sont comparables à celles des vidéos ASMR. «Les vidéos peuvent m'endormir ou me détendre», témoigne Reese Anthony, un fan de Bloveslife âgé de 34 ans. «Elles me donnent la chair de poule ou des frissons parce qu'elles sont vraiment très relaxantes.»

Grâce à sa chaîne, Bethany Gakin a pu quitter son travail. Son mari, sceptique au départ, a lui aussi démissionné et est désormais son manager. «Quand elle a commencé à faire ses vidéos, je pensais que c'était juste un passe-temps», explique-t-il au New York Times. «Mais lorsqu'elles ont commencé à marcher, cela a complètement changé la dynamique financière de notre famille. En très peu de temps, elle faisait beaucoup plus d'argent que moi.»

En ce moment

La marine américaine sonne-t-elle le glas du tout-tactile?

Tech

La marine américaine sonne-t-elle le glas du tout-tactile?

Ces interfaces sont mises en cause dans une collision meurtrière de 2017, et tous les concepteurs de véhicules devraient réfléchir à la question.

En Méditerranée, Frontex remplace les bateaux par des drones (et ça change tout)

Et Cætera

En Méditerranée, Frontex remplace les bateaux par des drones (et ça change tout)

Ces derniers ne sont pas soumis à l'obligation de sauvetage maritime, contrairement aux navires de patrouille.

Le survivalisme, un business florissant chez les ultra-riches

Biz

Le survivalisme, un business florissant chez les ultra-riches

Dans des maisons-bunkers, les millionnaires se préparent déjà à une hypothétique fin du monde.