L'Ours d'Or, son nom officiel, a été la première confiserie imaginée par la marque allemande. | Patrik Stollarz / AFP
L'Ours d'Or, son nom officiel, a été la première confiserie imaginée par la marque allemande. | Patrik Stollarz / AFP

Haribo, 100 ans et 100 millions d'oursons par jour

Le succès du géant du bonbon tient entre autres à ses recettes bien gardées.

La vie est belle pour Haribo: née à Bonn (Allemagne) en 1920, la marque a depuis conquis la planète. La société fondée par le confiseur Hans Riegel à 27 ans dispose désormais de seize usines réparties sur quatre continents.

Haribo produit 100 millions d'oursons en gélatine par jour, et un millier de variétés de bonbons différentes. Mais comment s'assurer que le goût d'un bonbon plaise partout dans le monde?

«Les Américains et les Allemands ne sont pas toujours d'accord sur le goût d'un bonbon au citron, ce qui rend difficile le développement d'une friandise qui convienne à tous les palais. La société a même dû changer la célèbre recette de Hans Riegel lors de l'introduction des oursons aux États-Unis dans les années 1980», indique Popular Science.

Historiquement, les États-Unis et l'Amérique latine aiment leurs bonbons plus sucrés que l'Europe ou le Japon. Mais ces dix dernières années, la clientèle américaine montre une préférence de plus en plus marquée pour les friandises aigres.

«Les enfants [américains] aiment vraiment les Zing et les Twin Snakes, qui sont le deuxième parfum le plus vendu après les ours. On peut observer ce changement au fil des générations», relève Lauren Triffler, directrice de la communication chez Haribo of America.

Beaucoup d'eau sucrée

Qu'est-ce qui fait le succès de Haribo? «Une [texture] ferme avec une explosion de saveur et de nombreuses portions dans un sachet», assure Lauren Triffler. Le bonbon n'a pas besoin de rappeler le fruit d'origine: l'ourson à la fraise est jaune vif, et cela ne semble déranger personne.

Concernant ses recettes, l'entreprise reste discrète. «La plupart de ces confiseries contiennent de 5% à 10% de jus de fruits, et le reste est de l'eau sucrée. Il existe des arômes et des colorants non synthétiques, mais cela reste essentiellement des produits chimiques», explique Yael Vodovotz, chercheuse spécialisée dans l'innovation alimentaire.

Suivant les évolutions sociétales, Haribo commercialise désormais des versions vegan et sans gluten de ses friandises, dont la fabrication n'intègre pas de gélatine à base d'os d'animaux.

En ce moment

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Biz

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Selon Matt Yglesias, l'immigration et la fertilité pourraient répondre à certains maux du pays.

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

Tech

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

L'équivalent d'une station spatiale, mais à 20.000 lieues sous les mers.

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Biz

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Changement climatique et baisse du prix du pétrole obligent, les sociétés pétrolières cherchent des portes de sortie.