Est-ce que c'est une si mauvaise nouvelle? | Jay Rembert via Unsplash
Est-ce que c'est une si mauvaise nouvelle? | Jay Rembert via Unsplash

Les Américains se sont rués sur les armes… et manquent maintenant de munitions

Même la police en est réduite à compter ses balles.

La pandémie n'a pas profité qu'aux sextoys et aux jeux vidéo. Ces derniers mois, les ventes d'armes à feu ont enregistré des chiffres record aux États-Unis, dopées notamment par les émeutes lors des manifestations contre les violences policières et la crainte de nouvelles régulations sous la houlette du président démocrate, Joe Biden.

39,7 millions d'armes à feu ont ainsi été écoulées en 2020, un record historique depuis le début des statistiques en 1998. Et la tendance ne faiblit pas en 2021: au deuxième trimestre, les ventes du second plus gros vendeur d'armes aux États-Unis, Ruger, se sont envolées de 54% en comparaison avec la même période l'an passé.

Seulement, avoir un pistolet automatique dernier cri ne sert pas à grand-chose si l'on n'a pas les balles pour le faire fonctionner. C'est là que le bât blesse, explique le site Forbes. La demande sans précédent couplée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement a propulsé les prix des munitions à un niveau record.

Pour certains calibres, le prix a quadruplé par rapport à leur niveau pré-pandémie. D'autres, dont le très populaire 9 mm, sont quasiment introuvables. «Chaque fois que vous appuyez sur la gâchette, c'est un dollar et demi», soupire ainsi Jeff Williams, instructeur de tir dans l'un des deux derniers magasins d'armes à feu de New York. Une boîte de cinquante cartouches de .38, le calibre le plus populaire pour les revolvers, est ainsi passé de 15 dollars (13 euros) en 2019, à 60 dollars (51 euros) aujourd'hui.

Les tireurs n'ont qu'eux-mêmes à blâmer

La hausse des prix a été accentuée par «l'effet bullwhip»: les consommateurs ont anticipé une pénurie et empilé chez eux des stocks de munitions. «Tout comme le papier toilette, les gens ont acheté beaucoup plus que ce dont ils ont besoin», témoigne Mark Fiacable, propriétaire de FloridaGunSite.com, un vendeur d'armes à feu en ligne.

Certains détaillants en sont réduits à rationner leurs clients, avec par exemple un nombre de boîtes limité par visite. La pénurie touche même la police, qui en est parfois réduite à compter ses balles ou augmenter son budget.

Outre l'explosion de la demande, les fabricants de munitions sont aussi affectés par la hausse du prix du cuivre, un métal de base qui compose les balles. «Ils se trouvent en concurrence avec une multitude d'autres secteurs, gros consommateurs de cuivre, comme le câblage électrique pour le bâtiment, l'automobile ou les semi-conducteurs», observe Forbes. Depuis le 1er janvier 2021, le prix du cuivre s'est ainsi envolé de 17% sur le Comex à New York, à plus de 4 dollars la livre.

Devant le mécontentement croissant des clients face aux étagères vides, Vista Outdoor, le premier fabricant de munitions aux États-Unis, a lancé en juillet une formule d'abonnement dans le cadre d'un programme de fidélité. Ammo Inc, un autre fabricant, a lancé en urgence la construction d'une nouvelle usine dans le Wisconsin en juin. En attendant, les nouveaux propriétaires d'armes à feu devront se rabattre sur leur matraque pour faire face à une potentielle agression.

En ce moment

Comment faire un arôme fraise des bois à partir des déchets d'une poubelle

Tech

Comment faire un arôme fraise des bois à partir des déchets d'une poubelle

Les champignons sont champions pour produire des composés aromatiques.

Voitures, implants mammaires, fromages pourris: l'incroyable loterie des soldeurs de containers

Biz

Voitures, implants mammaires, fromages pourris: l'incroyable loterie des soldeurs de containers

Des trésors ou des déchets, mais un business étonnant.

Par accident, des scientifiques ont peut-être révolutionné le secteur énergétique

Tech

Par accident, des scientifiques ont peut-être révolutionné le secteur énergétique

Un ammoniaque plus vert qui pourrait tout changer.