Le cœur de nos vies modernes. | Laura Ockel via Unsplash

Le cœur de nos vies modernes. | Laura Ockel via Unsplash

Pourquoi l'économie mondiale repose entièrement sur Taïwan et TSMC

Les puces façonnent la géopolitique du futur: une crise et tout s'effondre.

Un désastre économique majeur pour l'ensemble du monde, peut-être plus durable que la crise de 1929 et la Grande Dépression qui s'en est suivie, qui n'épargnerait absolument personne et pourrait coûter à l'économie globale la bagatelle de 2.400 milliards d'euros: voici ce que pourraient provoquer la tentative d'invasion et un éventuel blocus de Taïwan par la Chine, auquel tout le monde se prépare très activement.

Car à Taïwan opère l'une des firmes les plus importantes de la planète, dont beaucoup ne connaissent pourtant même pas le nom: la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, ou TSMC, de loin le plus gros fabricant de puces et semi-conducteurs, devant Samsung et Intel.

C'est sur cette île du Pacifique que se fabriquent les petits cœurs électroniques qui font battre vos téléphones, micro-ondes, jouets, ordinateurs, grille-pains, cartouches d'imprimantes, automobiles, machines contre l'apnée du sommeil. «En 2021, une automobile contenait en moyenne 1.200 puces d'une valeur de 600 dollars, deux fois plus qu'en 2010», écrit à ce propos le Wall Street Journal.

Ça coince et ça douille

Lorsque la précédente, longue et profonde crise d'approvisionnement en semi-conducteurs a frappé les industries du monde entier, à l'occasion du Covid-19 mais pas uniquement, elles ont pu constater très concrètement ce que provoquerait une mise à l'arrêt quasi totale de TSMC, si Pékin venait à mettre ses menaces à exécution.

Les constructeurs automobiles, avance le même WSJ en reprenant des chiffres d'AlixPartners, auraient ainsi perdu 200 milliards de dollars lors du pic de la pénurie de semi-conducteurs, qui a poussé certains et pas des moindres à placer des puces factices dans les autos livrées à leurs clientèles, en attendant mieux.

TSMC est un fondeur: elle exécute les designs de puces et processeurs souvent conçus ailleurs, aux États-Unis notamment. Et elle le fait en masse, fournissant Apple –pour ne citer qu'elle– ou 60% de l'électronique consommée par le secteur automobile mondial. Autrefois centre de production important, l'Amérique a pendant des décennies délocalisé en masse, ne gardant chez elle que la conception, le marketing et la vente des puces.

«Vous montez une usine et vous sortez ces choses par milliers, et vous allez le faire avec des salaires bas, des pays où les syndicats n'existent pas, où les normes environnementales sont basses», explique à Business Insider Dylan Patel, analyste pour SemiAnalysis. «Vous conservez le design et la propriété intellectuelle à la maison, vous faites vos ventes, votre marketing et vos services à la maison, et c'est là que vous gagnez de l'argent.»

Bref, comme pour nombre d'industries, l'appât du gain a longtemps été trop important et sans conséquence politique, permettant à l'Asie de s'emparer de la production mondiale de semi-conducteurs. Elle est désormais assez loin devant les États-Unis, passés de 37% de la production en 1990 à 12% en 2020.

Mais les choses vont sans doute changer. Du moins, l'Amérique comme l'Europe, marquées par ces pénuries et ces problèmes de chaînes d'approvisionnement comme par le risque réel que la Chine ne prenne le leadership mondial sur l'électronique civile et militaire, s'y emploient très activement.

«L'emplacement des réserves de pétrole a déterminé la géopolitique mondiale ces cinq dernières décennies», déclarait récemment à Davos le nouveau patron d'Intel, Pat Gelsinger. «Là où sont les chaînes d'approvisionnement en technologie, et là où sont construits les semi-conducteurs sera plus important ces cinq prochaines décennies.»

En clair, Taïwan est la nouvelle Arabie saoudite, et la protection que lui octroie son «bouclier de silicium» («silicon shield») pourrait devoir être défendue à tout prix par les pays occidentaux, les États-Unis en premier.

Secouer les puces

Pour reprendre un peu d'initiative dans ces mouvements géopolitiques des puces, l'Union européenne a voté son propre Chips Act et lancé un plan de 45 milliards d'euros pour relocaliser la production de semi-conducteurs sur le continent.

Les États-Unis ne sont bien sûr pas en reste: ces derniers multiplient les initiatives, avec notamment un plan de 200 milliards d'aide en coopération avec le Canada et le Mexique, pour reprendre un peu de force dans ce grand bras de fer avec l'Asie.

La Chine, qui double la menace économique et technologique d'une menace militaire, est quant à elle visée par des sanctions et limitations commerciales de plus en plus sévères, qui visent à freiner ses grands bonds en avant technologiques.

Un grand mouvement de «démondialisation» est ainsi engagé par les pays occidentaux. Mouvement qui, estiment certains experts, pourrait être un peu vain. Monter des usines et projets aux États-Unis comme en Europe, ce qu'ont annoncé nombre de grandes firmes telles qu'Intel ou TSMC des deux côtés de l'Atlantique, est un projet ardu qui peut se heurter à de sérieux écueils.

Manque de main-d'œuvre qualifiée ou coûts trop importants sont souvent mis en avant, mais l'indépendance ne pourra de toute façon jamais être totale. Comme l'explique le Wall Street Journal, la fabrication de semi-conducteurs nécessite de toute façon des matières premières (néon purifié, terres rares...) sur lesquelles la Chine continue à avoir la main. La grande guerre des puces est donc lancée, mais son issue est encore très incertaine.

En ce moment

🔫Choisir entre TikTok et les munitions ☠️Une unité russe annihilée huit fois 🫧Les pieds nickelés américains en Ukraine: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🔫Choisir entre TikTok et les munitions ☠️Une unité russe annihilée huit fois 🫧Les pieds nickelés américains en Ukraine: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour chasser l'ennui de votre dimanche et prendre de l'avance sur le monde.

🎮La géniale Steam Deck de Valve 🃏52 cartes pour sauver des vies en Ukraine 💎De délirantes locations d'ultra-luxe, hier sur korii.

Et Cætera

🎮La géniale Steam Deck de Valve 🃏52 cartes pour sauver des vies en Ukraine 💎De délirantes locations d'ultra-luxe, hier sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur le monde.

Des locations de luxe sans engagement, ni préavis, ni limite: bienvenue chez les ultra-riches

Biz

Des locations de luxe sans engagement, ni préavis, ni limite: bienvenue chez les ultra-riches

Quand on a de l'argent, il n'y a plus d'engagements (ni de décence).