Celles-ci semblent bien réelles. | Helena Lopes via Unsplash
Celles-ci semblent bien réelles. | Helena Lopes via Unsplash

L'arnaque à 230 millions de dollars du troupeau fantôme

Afin de combler ses pertes boursières, un trader s'est inventé un troupeau de 266.000 vaches.

«Cody Easterday est-il le Jérôme Kerviel de la carcasse de bœuf?», ironisent Les Échos. Ce trader de 49 ans encourt vingt ans de prison pour avoir fraudé Tyson Foods avec un troupeau de vaches qui n'a jamais existé.

Pendant quatre ans, de 2016 à novembre 2020, sa société Easterday Ranches a fait croire à Tyson Foods qu'il détenait un cheptel de 266.000 bovins, lui facturant plus de 233 millions de dollars (196 millions d'euros) pour le bétail fictif, relate le site Des Moines Register.

Une deuxième entreprise a également été arnaquée pour plus de 11 millions de dollars, indiquent les documents judiciaires.

Au départ, pourtant, Easterday Ranches était une ferme tout à fait réelle. En 2010, Cody Easterday noue un accord avec Tyson Fresh Meats, le plus gros producteur de viande américain qui travaille avec plus de 4.000 éleveurs de bœufs indépendants.

Ce dernier s'engage à lui payer l'achat, l'entretien et la nourriture des bovins jusqu'à leur abattage. Les carcasses sont ensuite revendues au prix du marché, Easterday Ranches remboursant Tyson Fresh Meats des frais avancés et empochant la différence si le prix de la viande est supérieur à ces coûts.

Meuh?

Mais en 2016, Cody Easterday commence à s'inventer des vaches, avec un système de fausses factures et de documents bidonnés destinés à berner le Chicago Mercantile Exchange (CME), l'un des principaux marchés américains des matières premières agricoles.

Car dans le même temps, le trader s'adonne à la spéculation sur le bœuf et le maïs. Et il n'est pas très doué: chaque année, il accuse des pertes comprises entre 6 et 60 millions de dollars, racontent les Échos. Entre 2011 et 2020, Cody Easterday va ainsi accumuler plus de 200 millions de dettes.

«Malheureusement, Cody s'est lancé dans des investissements très spéculatifs sur les matières premières, à la fois inutiles et incontrôlés, a tenté de justifier son avocat dans un courrier à Bloomberg. Comme tout parieur, il pensait se refaire et pouvoir rembourser les fonds par des gains sur le marché, mais cela ne s'est pas produit.»

À plusieurs reprises, le trader s'était d'ailleurs fait prendre la main dans le sac pour avoir dépassé les limites autorisées par le CME. Il avait alors écopé de faibles amendes, autour de 50.000 dollars au total.

Cette fois-ci, il va devoir débourser 244 millions de dollars à Tyson Foods, qui a découvert le pot aux roses en octobre 2020, après avoir détecté «une faille dans ses contrôles internes» relative à «l'inventaire de son cheptel».

Le 1er février 2021, Easterday Ranches a été placé en faillite, laissant sur le carreau les 50.000 vaches bien réelles de la ferme, «qui ont failli mourir de faim», rapporte Bloomberg.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…