Pas certain que vous gardiez toujours le sourire. | Erik Mclean via Unsplash
Pas certain que vous gardiez toujours le sourire. | Erik Mclean via Unsplash

Après l'essence, les péages et l'assurance, comment la voiture du futur vous fera casquer

La voiture connectée, une véritable cash machine.

On ne s'en rend pas toujours compte, mais notre voiture est un gouffre financier. Entre l'amortissement du prix d'achat, l'assurance, le carburant, les dépenses d'entretien et le parking, une Clio revient ainsi à 7.029 euros l'année et une Prius Hybride 9.885 euros, selon les calculs de l'Automobile club association.

Mais demain, votre voiture pourrait carrément devenir un porte-monnaie sur roues, prévoit le cabinet Gartner. D'après une étude publiée en décembre 2020, le paiement intégré à l'automobile pourrait atteindre un milliard de dollars en 2023, soit une multiplication par dix en trois ans.

La voiture connectée n'en est qu'à ses balbutiements, mais de nombreux acteurs de la finance ou des services y voient un véritable eldorado.

Initié par Apple, le magasin d'applications CarPlay, qui propose de guider le conducteur ou d'écouter de la musique via des applications (le plus souvent payantes) est déjà disponible sur plus de 500 modèles.

Visa a de son côté développé un prototype de voiture connectée destiné à «révolutionner les paiements sur la route». «Les clients pourront faire leurs courses, les régler via le tableau de bord et les récupérer depuis leur véhicule», décrit la marque sur son site, qui a fait équipe avec Pizza Hut pour tester son programme.

Portefeuille sur roues

De quoi donner des idées à des milliers de fournisseurs, qui voient la voiture comme un nouvel espace de vente et de promotion. Vous passez devant une boutique de vêtements? Hop, une publicité accompagnée d'un bon de réduction s'affiche sur votre écran. Vous demandez l'itinéraire vers une salle de spectacle? On vous propose d'acheter les billets en ligne.

Pour les constructeurs, il s'agit de mettre la main sur l'énorme part du gâteau des données personnelles, qui a fait la fortune des GAFAM. Selon McKinsey, les données automobiles représentent un marché potentiel de 450 à 750 milliards de dollars d'ici 2030.

Le salon CES de Las Vegas de 2017 avait déjà été l'occasion de nouer de nombreux partenariats: Ford avait annoncé l'intégration d'Alexa d'Amazon dans certains de ses véhicules, comme l'avait fait Hyundai avec Google Assistant. La même année, Daimler a fait l'acquisition de la société luxembourgeoise PayCash Europe, une plateforme de paiements électroniques via smartphone.

Cette nouvelle manne tombe au bon moment alors que la vente de véhicules devrait se tasser dans les années à venir.

Avant même la pandémie de Covid-19, l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) prévoyait un recul de 2% des ventes de voitures particulières dans l'UE, soit la première baisse en sept ans (la chute devrait finalement atteindre 25%). Moins de voitures, peut-être, mais probablement plus de dépenses.

En ce moment

Ces bateaux militaires fantômes qui menacent la paix mondiale

Tech

Ces bateaux militaires fantômes qui menacent la paix mondiale

De plus en plus courant, le trucage des positions GPS de navires de guerre peut enflammer les tensions.

La folle légende des sept personnes détenant les clés d'internet

Tech

La folle légende des sept personnes détenant les clés d'internet

Un fantasme journalistique, mais avec une part de vérité.

Plus de doute: les véhicules électriques sont beaucoup plus verts que ceux à combustion

Tech

Plus de doute: les véhicules électriques sont beaucoup plus verts que ceux à combustion

Ça va mieux en le (re)disant.