C'est peut-être le moment d'investir (du moins si vous le pouvez). | Christian Dubovan via Unsplash
C'est peut-être le moment d'investir (du moins si vous le pouvez). | Christian Dubovan via Unsplash

Véhicules électriques, rénovation énergétique: profitez des aides avant leur baisse

Il est encore temps de profiter du plan de relance.

Le 3 septembre dernier, le gouvernement a annoncé en grande pompe son plan de relance économique à 100 milliards d'euros. Sur le papier, il poursuit un triple objectif: plus d'écologie, plus de compétitivité, et plus de cohésion.

Un certain nombre de mesures concernent les entreprises et les investissements publics. Paradoxalement, pour les ménages, plusieurs aides vont être rabotées au 1er janvier prochain: si vous prévoyez d'y avoir recours, il faudra donc vous dépêcher.

La prime (bonus) sur l'achat d'un véhicule électrique neuf à moins de 45.000 euros s'élève actuellement –et jusqu'au 31 décembre 2020– à 7.000 euros maximum. En 2021, elle descendra à 6.000 euros, et en 2022, sera abaissée à 5.000 euros.

La prime sur l'achat d'un véhicule hybride rechargeable s'élève actuellement à 2.000 euros. En 2021, elle descendra à 1.000 euros. Bruno Le Maire assure qu'une prime à la conversion de 3.000 euros sera maintenue pour les plus modestes.

Rénovation: jusqu'à 90% du devis

Par ailleurs, le malus pour les véhicules polluants va devenir plus strict et plus cher. Il concerne actuellement les véhicules rejetant plus de 138 grammes de CO2/km, avec un plafond de 20.000 euros. En 2022, on passera à 131 grammes de CO2/km et 40.000 euros; en 2021, à 123 grammes de CO2/km et 50.000 euros.

En revanche, côté rénovation énergétique, le dispositif MaPrimeRénov, initialement réservé aux ménages les plus modestes, est désormais accessible à tous les particuliers, ainsi qu'aux personnes morales.

Selon le niveau de vos revenus, vous pourrez donc faire prendre en charge 90%, 75%, 60% ou 40% d'un devis pour des travaux de rénovation énergétique. Un bonus de 1.500 euros est prévu pour les maisons individuelles, qualifiées de «passoires thermiques».

MaPrimeRénov succède au crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE): il s'agit désormais d'une aide financière directe. Mais selon l'ingénieur et architecte Philippe Alluin, ces mesures ne sont pas issues du plan de relance et le budget global des aides à la rénovation énergétique est en baisse.

«Somme toute, on passe de 2,8 milliards d’euros par an en 2019 à 1 milliard d’euros par an en 2021. (…) Les aides à la rénovation énergétique des logements auront donc été divisées par trois…», déplore-t-il dans une tribune au Monde. Un de ces tour de passe-passe dont le gouvernement a le secret.

En ce moment

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Et Cætera

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.

Géant chinois de la batterie automobile, CATL fait le pari du sel

Tech

Géant chinois de la batterie automobile, CATL fait le pari du sel

Le sodium peut-il détrôner le lithium?

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Tech

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Conclusion: tout est à revoir.