Un homme travaille à la découpe de l'acier, peut-être au péril de sa vie. | Roberto Schmidt / AFP
Un homme travaille à la découpe de l'acier, peut-être au péril de sa vie. | Roberto Schmidt / AFP

Dans les paquebots abandonnés, tout se recycle

Pandémie aidant, nombre de navires vieillissants sont démantelés et revendus, jusqu'à la moindre pièce détachée.

Dans la série «rien ne se perd», le bateau de croisière est un champion. De la coque en acier aux fils électriques, en passant par les ustensiles de cuisine ou les sièges de toilette, ces paquebots défraîchis s'offrent une deuxième vie bien remplie en pièces détachées.

Ce business devrait connaître une croissance florissante dans les prochaines années, alors que les compagnies de croisière sont frappées de plein fouet par la crise du coronavirus.

Le 24 juin dernier, Carnival a ainsi annoncé qu'elle allait mettre en vente six de ses navires pour faire face à l'effondrement des réservations. Selon le site spécialisé Mer et Marine, jusqu'à quatre-vingt-dix paquebots plus ou moins âgés (sur une flotte mondiale de 365 navires en service au début de l'année) pourraient être aisément mis au rebut, ayant déjà été amortis.

«Cette flotte inactive coûte chaque mois des centaines de millions de dollars, en pure perte, ce qui n'est pas tenable dans la durée», insiste Mer et Marine.

Tout est bon, dans le paquebot

Le démantèlement de ces vieux navires intéresse toute une série d'industries, qui récupèrent les moindres pièces du bateau. Ces dernières atterrissent souvent dans le port d'Aliaga, en Turquie, devenue une sorte de capitale mondiale du recyclage des bateaux, raconte Bloomberg.

Le Carnival Fantasy, un paquebot de 30 ans célèbre pour son décor excentrique, dont un piano-bar à thème égyptien décoré d'un faux sarcophage, a ainsi effectué son dernier voyage jusqu'à Aliaga le 30 juillet dernier. Aujourd'hui, des acheteurs et acheteuses de toutes sortes se promènent dans ses entrailles, à la recherche de bonnes affaires.

Le Carnival Fantasy recèle par exemple 15.000 tonnes d'acier, ce qui représente une somme de 4,7 millions de dollars au cours actuel. L'aluminium et le cuivre sont aussi revendus aux industriels, tandis que les ponts en teck se retrouvent dans les restaurants, les magasins et les maisons.

Les décors de théâtre intéressent également les producteurs et productrices de spectacles, et il existe même un marché pour les ustensiles de cuisine, les couvertures, les placards ou les sièges de toilette, que l'on peut acheter en gros. «Tout ce qui peut être acheté et revendu est récupéré», résume Bloomberg. Y compris le fameux sarcophage, dont on ignore encore qui sera l'acheteur ou l'acheteuse.

Le recyclage des paquebots demeure toutefois un sujet controversé, en raison des risques environnementaux et des problèmes de sécurité. «C'est l'un des métiers les plus dangereux au monde», atteste Wouter Rozenveld, directeur de Sea2Cradle, un expert en recyclage écologique des navires engagé par Carnival pour superviser le démantèlement de ses bateaux.

Il faut jusqu'à neuf mois pour démanteler un paquebot comme le Carnival Fantasy, et «le travail au chalumeau s'accompagne de risques d'incendie constants». Il y a aussi un risque de déversement de déchets dangereux contenant des résidus huileux, des boues, de l'amiante et du liquide de refroidissement.

Cette formidable opportunité du marché devra donc s'accompagner de normes environnementales et sanitaires plus strictes, espèrent les associations et les acteurs du secteur.

En ce moment

Avec le Covid-19, le Black Friday est devenu un jour comme un autre

Biz

Avec le Covid-19, le Black Friday est devenu un jour comme un autre

Aux États-Unis, les promotions de fin novembre sont bien moins agitées que d'habitude.

Acheter une carte graphique dernière génération? Mission impossible!

Tech

Acheter une carte graphique dernière génération? Mission impossible!

Les magasins sont pris d'assaut à cause d'une pénurie.

La guerre des lobbies du «low carb»

Biz

La guerre des lobbies du «low carb»

Les partisans des régimes pauvres en glucides tentent d'influencer les normes nutritionnelles qui doivent être revues prochainement.