L'IA et la big data, une mine d'or de renseignements qu'il suffit d'analyser pour prévoir les comportements de la clientèle. | Benoit Dare / Unsplash
L'IA et la big data, une mine d'or de renseignements qu'il suffit d'analyser pour prévoir les comportements de la clientèle. | Benoit Dare / Unsplash

Dans les casinos, l'IA redéfinit les règles du jeu

En permettant l'instauration d'un marketing ultra-ciblé dans les salles de jeu, l'intelligence artificielle encourage les addictions.

Les casinos ont investi leur confiance dans l'intelligence artificielle et la big data pour inciter leur clientèle à jouer davantage –et faire plus de profit. Des entreprises et start-ups leur permettent d'optimiser l'emplacement des machines à sous et des tables de jeux, mais aussi de cibler parfaitement les offres de jetons gratuits ou de chambres d'hôtels.

L'IA et la big data sont une aubaine pour le marketing: la plupart des secteurs les utilisent pour vendre plus efficacement leurs produits. Elles permettent de prédire plus facilement des comportements qui semblaient imprévisibles et d'appuyer très précisément sur les leviers psychologiques qui pousseront une personne à l'achat.

Bandits manchots 2.0

Mais les casinos ne vendent pas des peluches ou des gels douche. Ils sont des lieux de jeu et de paris: les spécialistes s'inquiètent de telles pratiques, qui poussent à jouer toujours plus avec le risque que cela représente pour des personnes susceptibles de tomber dans les excès et de développer une addiction.

«Pour les jeunes ou les [millions de] gens qui souffrent d'une sérieuse addiction au jeu, les impacts négatifs d'un marketing basé sur l'intelligence artificielle peuvent être dévastateurs voire menacer votre vie», explique à Axios le directeur exécutif du National Council on Problem Gambling (NCPG), Keith Whyte.

Les grands groupes de casinos américains Caesars et MGM sont par exemple clients d'Optimove, une entreprises qui propose des outils adaptés à des campagnes marketing ultra-personnalisées.

De nombreux casinos font également appel à Ikasi, une solution qui fait appel à l'analyse prédictive en IA pour anticiper les dépenses ou les pertes d'argent des personnes qui jouent –donnant aux établissements les éléments adéquats pour les pousser à continuer. D'autres start-ups, comme DataRobot, aident les petits casinos à rattraper les géants en leur indiquant comment réarranger les machines et les tables pour en tirer un profit maximum.

Tous les coups sont permis et Bloomberg le raconte parfaitement dans un article consacré au jeu en Chine. Dans la Mecque du jeu, à Macao, les casinos utilisent des caméras cachées, la reconnaissance faciale ou des jetons de pokers connectés capable de traquer les habitudes de la clientèle pour la pousser à rester entre leurs murs et à parier toujours plus.

En ce moment

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

Biz

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

La NHS est assise sur un trésor convoité par l'industrie pharmaceutique.