Le Grand Timonier sera-t-il lui aussi numérisé? | Nicolas Asfouri / AFP
Le Grand Timonier sera-t-il lui aussi numérisé? | Nicolas Asfouri / AFP

Le yuan virtuel, nouvelle incarnation de la surveillance chinoise

Si Pékin compte remplacer les espèces par une cryptomonnaie d'État, ce n'est pas pour faciliter les transactions.

En Chine, les paiements réalisés via des applications mobiles privées, comme Alipay ou WeChat Pay, représentent 16% du PIB. Les cryptomonnaies, Bitcoin et Ethereum en tête, y ont rencontré un certain succès avant que leur usage ne soit restreint par les autorités.

Dans les deux cas, les transactions échappent en partie au contrôle du gouvernement chinois –ce qui explique sa volonté de mettre en place une cryptomonnaie d'État, le yuan virtuel.

Les paiements effectués grâce à des apps n'impliquent pas la circulation d'une cryptomonnaie: ce sont des lignes de débit et de crédit sur des comptes en banque. À l'inverse, le yuan virtuel est l'équivalent numérique de billets de banque et de pièces de monnaie, tout en offrant «un degré de contrôle impossible à atteindre avec de l'argent liquide», souligne Bloomberg.

Il sera possible d'échanger le e-yuan via des porte-monnaie électroniques, sans nécessairement disposer d'un compte en banque: une aubaine pour les 225 millions de personnes exclues du système bancaire en Chine.

Seulement, la banque centrale chinoise sera en mesure d'empêcher certaines transactions ou d'exiger des justifications pour les plus importantes. Un score trop bas de crédit social risquera en outre d'entraver la capacité des citoyen·nes à recourir aux services associés à la monnaie virtuelle.

Une menace pour le dollar?

«L'objectif de la Chine n'est pas de rendre les paiements plus pratiques mais de remplacer les espèces, afin qu'elle puisse surveiller les gens de plus près qu'elle ne le fait déjà», avertit Aaron Brown, investisseur dans les cryptomonnaies et éditorialiste pour Bloomberg.

À terme, le yuan virtuel pourrait constituer une alternative au dollar pour les paiements internationaux, même si ce point divise les spécialistes. Des analystes américain·es redoutent également que l'Iran et d'autres États ne l'utilisent pour échapper aux sanctions de Washington.

Pour le moment, le e-yuan est expérimenté dans quatre villes chinoises: Shenzhen, Suzhou, Chengdu et Xiong'an. Un test à plus grande échelle devrait avoir lieu lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin, en 2022.

En ce moment

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Et Cætera

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Un nouvel état de la matière aux propriétés impossibles.

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Et Cætera

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Du rififi en orbite terrestre basse.

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Et Cætera

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.