Un jeune, et peu d'espoir. | Yu Wei via Unsplash
Un jeune, et peu d'espoir. | Yu Wei via Unsplash

20%: le chômage des jeunes Chinois, grosse épine dans le pied de Xi Jinping

Une «menace majeure» pour le Parti communiste.

Colère contre une politique zéro Covid sans pitié après un dramatique accident de bus transportant des passagers vers un lieu de quarantaine, menace d'une crise immobilière dans un marché colossal, perspectives économiques plutôt pessimistes, poids toujours important des sanctions américaines et menaces autour de Taïwan... Tout n'est pas rose en Chine.

Nombre de choses semblent même devoir encore s'assombrir pour le futur du Parti communiste chinois (PCC) et son indéboulonnable patron à la poigne de fer, Xi Jinping. Ainsi que le rapporte CNN, le chômage des jeunes dans les métropoles et les plus petites villes bat ainsi de tristes records: près d'une personne sur cinq ayant entre 16 et 24 ans (19,9% précisément) était ainsi sans emploi fin juillet.

Selon les calculs du site américain, qui rappelle que les zones rurales ne sont pas prises en compte dans ces statistiques officielles, cela représente une masse de plus de 20 millions de jeunes chômeurs citadins, dans un pays où le marché du travail a dû absorber près de 11 millions de personnes fraîchement diplômées l'année dernière.

Le marché de la tech, celui que le PCC et Xi Jinping présentent depuis des années comme l'horizon obligé d'une Chine mondialement dominatrice en la matière, est particulièrement sinistré. Frappées de plein fouet par la mise au pas initiée en 2021 par le pouvoir central ainsi que, notamment, par les fermetures massives dues à la pandémie de Covid, les géants du secteur dégraissent dans les grandes largeurs.

Alibaba a par exemple mis à la porte 13.000 salariés depuis le début de l'année, quand Tencent s'est séparé de 5.500 de ses collaborateurs et collaboratrices entre avril et juin.

Un lien fragilisé

«Ces dernières coupes représentent une double menace pour les avancées de Pékin, explique à CNN Craig Singleton, spécialiste de la Chine à la Fondation pour la défense des démocraties, certes assez peu neutre dans ses analyses. Non seulement des milliers de personnes se retrouvent subitement sans emploi, mais ces géants de la tech chinoise auront moins de personnes qualifiées pour les aider à innover, à grandir et à tenir la comparaison avec leurs homologues occidentaux.»

«Il existe des indications qui montrent que le lien ténu entre le peuple chinois et le Parti communiste chinois commence à se fragiliser, ce qui pourrait mener à une rupture de la cohésion sociale du pays», ajoute Craig Singleton, pensant sans doute aux récentes «grèves des mensualités» de certains propriétaires ou à d'importantes manifestations dans le centre du pays, à la suite de la ruine de petits épargnants.

Le Parti semble conscient de la grande tension autour du chômage des jeunes. Premier ministre de Xi Jinping, Li Keqiang a publiquement évoqué la question à de multiples reprises, décrivant une situation «grave et complexe» et proposant quelques pistes –comme celle d'envoyer les jeunes chômeurs à la campagne.

Également interrogé par CNN, George Magnus, du China Centre de l'université d'Oxford, ne voit pas dans cette situation un péril immédiat pour Xi Jinping et son entourage. «Le congrès du Parti est si proche que je ne vois pas de risque significatif que ces licenciements puissent gêner la nomination de Xi et son acceptation d'un troisième mandat», explique-t-il.

Sur le long terme, un chômage si important chez les jeunes Chinois représente néanmoins selon lui une «menace majeure». Le PCC devra donc peut-être revoir une partie de ses plans –notamment sa politique de zéro Covid, coûteuse pour l'économie du pays– pour éviter de trop grands bouleversements.

En ce moment

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Tech

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Le moteur à «cycle adaptatif» de GE pourrait équiper les F-35 ou ses successeurs.

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Tech

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Grâce au «Z-pinch», et à beaucoup d'optimisme.

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Et Cætera

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.