Un centre commercial de Wuhan est désinfecté en prévision de sa réouverture, le 29 mars 2020. | STR / AFP

Un centre commercial de Wuhan est désinfecté en prévision de sa réouverture, le 29 mars 2020. | STR / AFP

En Chine, des coupons de réduction pour relancer l'économie

Le plus dur de l'épidémie derrière lui, l'État chinois pousse sa population à renouer avec la consommation.

Personne ne peut encore prédire l'état de l'économie européenne ou américaine à la sortie de la pandémie de Covid-19. Difficile de savoir combien de temps les mesures de confinement seront en place, ou de quelle manière elles seront levées ou allégées.

Pour tenter d'anticiper, tous les regards sont tournés vers la Chine, la première a avoir placé sa population en quarantaine et donc la première chez qui, le pic de l'épidémie passé, la vie commence doucement à reprendre ses droits.

Incitation au shopping

Afin de motiver ses citoyen·nes à sortir et à consommer, les autorités chinoises ont décidé de leur fournir des coupons de réduction. Ce sont les gouvernement locaux qui les distribuent directement à la population, via des applications de paiement populaires comme WeChat Pay ou Alipay.

Plus de trente villes et provinces ont adopté ce type d'initiative et proposent des bons pouvant être utilisés pour faire du shopping, aller au restaurant ou effectuer un court voyage.

La ville de Hangzhou, qui compte dix millions d'habitant·es, a ainsi prévu de distribuer 1,69 milliard de yuans [218 millions d'euros]. Les coupons représentent de petites sommes, et chaque résident·e peut en utiliser cinq par semaine.

D'autres villes, à l'image de Shenzhen (13 millions d'habitant·es), les répartissent au hasard au sein de la population.

Pour faire revenir son peuple dans les commerces, le gouvernement chinois a également demandé à ses officiels de se montrer en public dans des restaurants et boutiques, afin de montrer l'exemple.

Enjeu économique crucial

La crise du Covid-19 et son impact sur la consommation sont arrivés à un très mauvais moment pour la République populaire.

L'émergence récente d'une classe moyenne chinoise a considérablement dopé son marché intérieur. Selon des chiffres du gouvernement central, les dépenses des ménages représentaient 57,8% de la croissance du pays en 2019, contre 52% en 2011.

La Chine travaille à faire pivoter une partie de son économie de l'exportation, qui lui a permis de prospérer, vers ce terrain. Dans ce cadre, relancer la demande intérieure est un enjeu crucial.

Or parmi les secteurs les plus durement touchés par le coronavirus figurent la vente au détail, la restauration et le tourisme. Les magasins ont été fermés, la population confinée et les festivités du Nouvel An annulées.

La pandémie a ainsi poussé la Chine à revoir son objectif de croissance pour 2020 à la baisse: alors que le gouvernement tablait sur 6% en décembre 2019, le but affiché n'est plus que de 5%.

En ce moment

Deux ans et demi après l'euphorie, la gueule de bois du cannabis canadien

Biz

Deux ans et demi après l'euphorie, la gueule de bois du cannabis canadien

La consommation récréative n'a pas le succès espéré.

Changement de nom: le palmarès des ratages des marques

Biz

Changement de nom: le palmarès des ratages des marques

Kyndryl, Getlink, Ouigo, Dinoowi… Des fortunes dépensées pour adopter des noms incompréhensibles.

La pauvreté affecte-t-elle vraiment le cerveau des enfants?

Et Cætera

La pauvreté affecte-t-elle vraiment le cerveau des enfants?

C'est ce qu'une expérience de grande ampleur cherche à découvrir.