2 milliards de faux billets, trop beau pour être vrai. | Eric Prouzet via Unsplash
2 milliards de faux billets, trop beau pour être vrai. | Eric Prouzet via Unsplash

Un faussaire et 277 milliards d'euros imprimés: la folle rumeur qui agite la Chine

Les «crimes sérieux» d'un officiel récemment arrêté font tourner les têtes.

C'est trop gros pour être vrai. Mais plus c'est gros, plus ça passe? Pas certain en l'occurrence: 2.000 milliards de yuans en faux billets, soit 277 milliards d'euros en valeur, ça fait un certain volume ou un volume certain qui ne passerait sans doute pas très longtemps inaperçu.

2.000 milliards de yuans en faux billets; de quoi recouvrir plusieurs montagnes de liasses neuves et pimpantes, de quoi également fortement déstabiliser une économie, fût-elle de la taille de celle de l'empire du Milieu.

Cela n'empêche pas les réseaux sociaux chinois de bruisser ces derniers jours d'une folle rumeur, faisant suite à l'arrestation de Chen Yaoming, un Chinois responsable avec d'autres de l'impression de renminbis neufs –c'est le nom officiel de la «monnaie du peuple»– pour la banque centrale du pays.

La mise au frais de Chen Yaoming pour «crimes sérieux» est ainsi devenue l'un des sujets les plus abordés sur Weibo, l'une des plus importantes plateformes sociales locales.

Et si la nature desdits crimes sérieux n'a pas été précisée par les autorités du pays, c'était suffisant pour que les internautes du cru échafaudent le plus fou des scénarios: l'homme serait un serial faussaire, un copieur en masse, et aurait imprimé des yuans disposant de faux numéros.

Bingo!

Pas un peu, une rumeur ne pouvant circuler que si elle est suffisamment excitante: il s'est raconté que Chen Yaoming avait été responsable de l'impression de 2.000 milliards de faux yuans, ce qui en ferait à n'en pas douter le plus gros des faussaires de l'histoire.

Comme le relate Bloomberg, la rumeur a pris suffisamment de place pour obliger la banque centrale chinoise et les autorités compétentes à la démentir formellement.

Et ainsi que l'explique le site, un tel méfait serait une prouesse technique littéralement de très grande ampleur. 2.000 milliards de yuans représentent 2% du produit intérieur brut chinois en 2020. Le plus gros des billets du pays étant celui de 100 yuans, il aurait fallu que Chen Yaoming imprime un minimum de 20 milliards de faux billets. Ça fait beaucoup.

En ce moment

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour chasser l'ennui de votre dimanche et voir le monde sous un autre jour.

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Et Cætera

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Biz

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Momification et art cutané.