Une employée de Hermès, à Shanghai. | Liu Jin / AFP
Une employée de Hermès, à Shanghai. | Liu Jin / AFP

À la sortie du confinement, la Chine se précipite sur le luxe

Un magasin Hermès cantonais a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros le jour de sa réouverture.

De la vaisselle, des chaussures, des meubles, des objets en cuir et des sacs comme le Birkin Himalaya, en peau de crocodile et diamants. Samedi 11 avril, le magasin Hermès de Taiko Hui à Canton a été pris d'assaut par une riche clientèle et réalisé un chiffre d'affaires record: 19 millions de yuans [2,5 millions d'euros] en un seul jour.

Atomniu, une utilisatrice du réseau social Xiahongshu, s'est photographiée dans le magasin décoré par l'agence parisienne RDAI, expliquant qu'elle avait dépensé près d'un million de remnibi [129.251 euros] en chaussures, en vêtements et dans un sac Birkin Himalaya noir.

Le test chinois

«Cette réouverture confirme l'engagement de la maison dans le sud de la Chine et marque un nouveau chapitre pour la maison parisienne à Guangzhou, où elle est présente depuis 2004», explique Hermès. Avant la réouverture, la marque de luxe a fermé son autre magasin cantonais, situé dans le quartier de La Perle, et fusionné les deux équipes.

Le Hermès de Taiko Hui, ouvert en 2011, occupe deux étages et plus de 500 mètres carrés, «avec une esthétique moderne mais minimaliste, alliant habilement la tradition locale de la fabrication de briques et de l'artisanat de l'émail», selon l'entreprise. Il proposait notamment à la vente deux sacs Birkin inspirés par l'esthétique des vestes de la garde impériale de Napoléon III.

Ce record de ventes tendrait à valider la stratégie des marques de luxe, qui sont plusieurs à se rabattre sur le marché chinois pour compenser la baisse de chiffre d'affaires engendrée par les mesures de confinement en Occident.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…