Le logo de l'app Airbnb. | Lionel Bonaventure / AFP
Le logo de l'app Airbnb. | Lionel Bonaventure / AFP

Algorithme et licenciements: comment Airbnb a réussi à sauver sa peau

Très mal en point au début de la pandémie, l'entreprise a su retomber sur ses pieds.

Rarement le secteur du tourisme aura connu pareille crise. En mars, alors que les beaux jours commençaient à revenir, une bonne partie de la population mondiale s'est retrouvée confinée chez elle et, une à une, les frontières se sont fermées.

Malgré une détente de ces mesures pendant l'été, l'épidémie de Covid-19 a provoqué une saison désastreuse pour une grande partie du secteur. Airbnb entre autres a payé le prix fort. En position de faiblesse face aux marchés financiers, l'entreprise a dû s'endetter et baisser sa valorisation interne.

Cependant, elle est tout de même parvenue à garder la tête hors de l'eau, en réussissant à changer très rapidement de stratégie. Habituellement, le cœur de cible d'Airbnb sont les touristes qui recherchent un logement dans les grandes capitales touristiques.

Mais à cause du Covid, la plupart des grandes villes étaient confinées et les touristes incapables de se déplacer trop loin. En juin, Airbnb a donc remodelé son algorithme de recommandation, afin de mettre en avant des séjours dans la nature ou au bord de la mer, à des distances réduites du lieu de vie de sa clientèle.

Le pari fut gagnant. En août, plus de la moitié des réservations sur le site concernaient des locations situées à moins de 500 kilomètres du domicile des vacancièr·es.

Bien sûr, un tour de passe-passe algorithmique n'est pas suffisant pour encaisser une crise de cette ampleur: Brian Chesky, le cofondateur d'Airbnb, a aussi dû drastiquement réduire les dépenses de l'entreprise.

Licenciements de masse

Pour cela, Airbnb a dès le mois de mai pris la décision de licencier 1.900 employé·es –soit un quart de ses effectifs. Un certain nombre de ces personnes ont confié au New York Times leur sentiment d'être trahies par cette décision, prise par un management qui insistait jusqu'alors pour que sa masse salariale se sente «en famille» au sein de l'entreprise.

Les dépenses en marketing ont aussi diminué d'un milliard de dollars, et un certain nombre de programmes, notamment dans les domaines de l'hôtellerie et des transports, ont été mis sur pause.

Ces décisions ont été prises à rebours des ambitions de Chesky: devenir non pas un simple intermédiaire de location d'appartement mais un acteur incontournable dans tous les domaines du tourisme.

Pour l'heure, Airbnb devra donc se recentrer sur le cœur de son activité: la location à court terme de logements. Récemment, l'entreprise a ainsi renoué avec le profit et commencé à réembaucher des personnes virées en mai. Si le business est loin de son état pré-crise, Airbnb devrait bientôt pouvoir ravivier ses grandes ambitions d'introduction en bourse, douchées par la pandémie.

En ce moment

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Tech

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Une fonction inédite et capitale est prête, mais pas encore active.

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Tech

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Le jeu de course en réalité augmentée et zinzin de Nintendo semble beaucoup lui plaire –à nous aussi.