La comfort food et sa composante industrielle cartonnent en ces temps d'angoisse globale. | Ryan Quintal via Unsplash
La comfort food et sa composante industrielle cartonnent en ces temps d'angoisse globale. | Ryan Quintal via Unsplash

Le confinement est une bénédiction pour la junk food

Beaucoup trouvent un réconfort dans les plats préparés et la nourriture industrielle, dont les ventes s'envolent.

En France, on fait son pain, on cuisine des sauces, on mange des produits frais –mais, au cas où, on bourre les congélateurs avec du surgelé et les placards avec des chips. Aux États-Unis, le phénomène est similaire: surgelés, plats préparés, boîtes de conserve et, plus généralement, produits de l'industrie de la junk food ont la cote.

Des marques comme Kraft Heinz (dont les ventes avaient plongé après un changement malheureux de recette et une enquête de la Securities and Exchange Commission début 2019) ou Campbell Soup (qui a dû mettre les bouchées doubles sur sa production depuis le début de l'épidémie de Covid-19) semblent revenir d'entre les morts.

En tête de proue: les boîtes de Macaroni & Cheese de Kraft et les raviolis de Chef Boyardee. Certaines personnes veulent éviter de cuisiner, d'autres ont la nostalgie des repas de leur enfance.

La cuisine à la maison est partie pour durer

«Nous avons compté trois récessions économiques ces trente dernières années et, pour chacune d'elle, les données montrent que les consommateurs ont davantage pris leurs repas à la maison pour économiser de l'argent», explique Robert Moskow, un analyste de la banque Crédit Suisse au New York Times. «Je m'attends à ce que les repas à la maison augmentent, pas seulement pour les deux mois à venir mais pour les douze prochains mois.»

Ce genre de prédiction offre un regain d'espoir à des industriels comme General Mills, qui espèrent conserver une partie de leur nouvelle clientèle après le confinement.

«Il y a des gens ces jours-ci qui essayent des produits qu'ils n'ont pas consommé depuis longtemps et nous espérons qu'ils seront surpris, trouveront qu'ils sont délicieux et y reviendront», déclare Jon Nudi, qui gère les opérations de vente au détail de l'entreprise agroalimentaire en Amérique du Nord.

Pour survivre au retour de la cuisine maison, le surgelé a dû s'adapter. Les entrées et les plats destinés au congélateur sont de plus en plus élaborés, tant au niveau du goût que de la présentation.

Même celles et ceux qui préfèrent concocter des plats à la maison avec des produits frais font le bonheur de General Mills: la farine (pour faire du pain ou épaissir les sauces), le Bisquick (des mix secs pour préparer rapidement pancakes, gâteaux ou biscuits) ou encore les yaourts disparaissent rapidement des rayons.

En ce moment

Pour conquérir Mars, il faudra des fusées nucléaires

Tech

Pour conquérir Mars, il faudra des fusées nucléaires

Après soixante ans d'hésitations, la NASA semble décidée à faire aboutir ses recherches sur l'énergie atomique.

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Tech

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Le développeur de «Detroit: Become Human» a dû revoir ses méthodes de travail en quelques jours pour s'adapter au confinement.