Carrefour exige des rabais de 10% sur tous les produits d'un fournisseur de yaourts plus une remise supplémentaire de 1,25% sur les ventes annuelles. | Simon Maina / AFP
Carrefour exige des rabais de 10% sur tous les produits d'un fournisseur de yaourts plus une remise supplémentaire de 1,25% sur les ventes annuelles. | Simon Maina / AFP

Carrefour accusé d'abus de pouvoir au Kenya

La guerre des prix fait rage aussi en Afrique, mais la réputation de l'enseigne en pâtit.

Le 11 mai dernier, Carrefour a ouvert son treizième magasin au Kenya dans un centre commercial le long de l'autoroute Nairobi-Thika. Arrivée dans le pays en 2016, l'enseigne française fait désormais partie des plus gros distributeurs étrangers de la région. La franchise est exploitée par le groupe émirati Majid Al Futtaim.

Confrontée à une concurrence croissante, elle y applique la même stratégie qu'en France, à savoir un large choix de produits et des prix cassés. Sauf que ces généreux rabais sont obtenus au prix de pressions abusives auprès de ses fournisseurs, a récemment statué le tribunal de la concurrence du Kenya.

Ce dernier reproche à l'enseigne d'avoir forcé les fournisseurs à accepter des prix dérisoires au moyen de «remises additionnelles», rapporte la BBC.

L'affaire remonte à deux ans, lorsque Orchards, un fabricant kenyan de yaourts, a déposé plainte auprès de l'Autorité de la concurrence du Kenya avec des documents montrant que Carrefour exigeait des rabais de 10% sur tous ses produits plus une remise supplémentaire de 1,25% sur les ventes annuelles.

Mauvaise réputation

La pratique n'étonnera guère chez nous, où la guerre des prix fait rage entre les enseignes. Leclerc est ainsi bien connu pour ses négociations particulièrement draconiennes avec ses fournisseurs. L'enseigne était d'ailleurs depuis plusieurs années sous le coup d'une enquête de la DGCCRF, qui lui reprochait des clauses illégales, exigeant notamment une remise additionnelle de 10% sur les prix des produits agroalimentaires également commercialisés chez un concurrent.

Le 12 mai dernier, Bercy a finalement été débouté par le tribunal de commerce, mais il n'en demeure pas moins que les pratiques de Leclerc frisent parfois le harcèlement, ont attesté de nombreux fournisseurs sous anonymat.

Au Kenya, en revanche, Carrefour a été condamné à réviser plus de 700 accords fournisseurs dans un délai de trente jours. L'enseigne a également écopé de 5.000 dollars d'amende (4.000 euros), une somme jugée ridiculement basse au regard des 230 millions de dollars réalisés par l'enseigne en 2020, estime l'Association des fournisseurs Kenya basée à Nairobi.

Mais l'affaire représente un autre coût, plus difficile à calculer: elle commence à nuire à sa réputation. Certains clients ont ainsi confié à la BBC vouloir boycotter l'enseigne et des fabricants refusent à présent de travailler avec Carrefour, jugeant ses exigences intenables.

La force de frappe de Carrefour en fait néanmoins et malgré tout un acteur incontournable pour de nombreux fabricants. De nombreux détaillants et entreprises de vente au détail indépendantes, autrefois florissantes, ont été balayées par la puissance d'acteurs soutenus par des investisseurs privés ou des sociétés étrangères, observe Africa Retail News.

Dans son rapport d'activité 2020, Carrefour vante son «action sociale» durant la crise du Covid en France et son soutien «au tissu économique local». Il faut croire que le message n'est pas bien passé côté kenyan.

En ce moment

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Biz

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Momification et art cutané.

Le mythique An-225 Mriya, plus gros avion cargo du monde, pourrait bientôt renaître

Tech

Le mythique An-225 Mriya, plus gros avion cargo du monde, pourrait bientôt renaître

Richard Branson semble vouloir faire revoler le monstre.

On vient peut-être de faire un grand pas vers la compréhension de la matière noire

Tech

On vient peut-être de faire un grand pas vers la compréhension de la matière noire

La clé? Le neutrino et ses trois saveurs qui, comme les mousquetaires, étaient en fait quatre.