Quand un imprévu technique vous fait perdre des millions de dollars. | Jason Briscoe via Unsplash
Quand un imprévu technique vous fait perdre des millions de dollars. | Jason Briscoe via Unsplash

En pleine débâcle pétrolière, un bug piège des traders sud-coréens

«Je suis resté assis à contempler mes pertes, parce que le système ne me permettait pas de rentrer le symbole - .»

Mardi 21 avril, les traders de la société de courtage coréenne Kiwoom Securities Co. ont découvert avec horreur que leur logiciel ne permettait pas d'entrer les prix négatifs du baril de brut West Texas Intermediate (WTI). Cette situation étant inédite dans l'histoire, elle n'était pas prévue par le programme et a provoqué d'autres bugs.

Les mini-contrats à terme sur le WTI (Mini WTI Futures) représentent la moitié des volumes de trading de Kiwoom. Lorsque le WTI est passé en-dessous de zéro pour descendre jusqu'à -40,32 dollars, les traders n'ont rien pu faire pour vendre et ont subi de lourdes pertes.

«Je suis resté assis à contempler mes pertes, parce que le système ne me permettait pas de rentrer le symbole - , témoigne un investisseur anonyme sur la page web du service client de Kiwoom. Ensuite, je n'ai pas pu vendre ou modifier mes commandes, et après cela, il y a eu une série d'erreurs systémiques.»

Incident isolé

D'autres acteurs financiers sud-coréens, comme Samsung Futures Inc. et NH Investment & Securities Co., n'ont pas rencontré ces problèmes techniques.

Selon Will Sungchil Yun, analyste chez VI Investment Corp., certains traders se sont précipités sur le WTI quand il a approché de zéro pour le revendre plus cher, sans penser qu'il allait continuer à plonger.

Le passage en négatif du WTI le lundi 20 avril s'explique par la saturation progressive des capacités de stockage du pétrole, dans un contexte d'effondrement de la demande causé par la pandémie de Covid-19.

À cours de place pour stocker leur brut, les détenteurs de WTI étaient prêts à payer pour qu'on les débarrasse de barils dont ils ne pouvaient prendre livraison –difficile de faire les faire tenir dans un bureau de trading.

Mardi 21 avril, le WTI est repassé au-dessus de zéro, clotûrant à 10,01 dollars. Le lendemain, il avait franchi la barre des 13 dollars. Selon Goldman Sachs, les prix devraient rester instables durant plusieurs semaines.

«Avec une quantité limitée de stockage à remplir, la production devra bientôt baisser de manière significative pour équilibrer le marché, ouvrant la voie à des prix plus élevés une fois que la demande se rétablira progressivement [...], le marché étant probablement obligé de s'équilibrer avant juin», analyse la banque d'investissement.

En ce moment

La sale blague d'Elon Musk, 226 millions dans une décharge, le bonus payant de Pfizer, l'hebdo de korii.

Et Cætera

La sale blague d'Elon Musk, 226 millions dans une décharge, le bonus payant de Pfizer, l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour bien occuper votre dimanche.

La délation fiscale, un sport en plein essor aux États-Unis

Biz

La délation fiscale, un sport en plein essor aux États-Unis

Des dénonciations et récompenses record en 2020.

Fab.com, ou comment brûler 300 millions de dollars en quatre ans

Biz

Fab.com, ou comment brûler 300 millions de dollars en quatre ans

De héros à zéro, tout est parfois une histoire de fuite en avant.