Le cube est exposé dans une pièce fermée. | Fakurian Design via Unsplash
Le cube est exposé dans une pièce fermée. | Fakurian Design via Unsplash

250.000 dollars pour toucher un cube de tungstène: l'investissement le plus con de l'histoire?

«Ne pas savoir quoi faire de son argent», une définition taillée pour le monde des NFT.

Dans le monde passionné des «crypto bros» et sur le marché incandescent des NFT, une étrange obsession a vu le jour ces dernières semaines: un simple cube de tungstène –métal dont le nom signifie littéralement «pierre lourde» en suédois–, qui a été mis aux enchères sur OpenSea par une petite entreprise de l'Illinois, Midwest Tungsten Service.

Tout est parti d'une mode étrange qui a poussé des hordes de fans de crypto-bidules à commander en masse des petits objets de tungstène sur internet.

La tendance a fini en blague sur Twitter, suivie par une rupture de stock pour Midwest Tungsten Service: sentant l'opportunité –pour ne pas dire le filon–, la petite entreprise s'est engouffrée dans la brèche des «non fongible token» (NFT) pour titiller les passions du moment en organisant un drôle de business.

Elle a mis aux enchères un «Midwest Tungsten Service Cube NFT», devenu un véritable phénomène commercial. Dans un blog de post, l'entreprise a expliqué que ce cube, le plus grand qu'elle puisse produire et pesant 907 kilos, était trop massif pour pouvoir être transporté.

D'où le NFT, droit de propriété intangible inscrit dans la blockchain: son propriétaire ne peut pas repartir avec l'objet, mais il est autorisé à venir une fois l'an visiter son achat, le toucher et le prendre en photo, avant de repartir attendre douze mois de plus.

Du cube, du cube, du cube

«C'est un cube réel existant dans le monde physique, qui sera stocké au siège social de Midwest Tungsten Service et qui appartiendra à la personne ayant acquis le NFT, a précisé la compagnie en expliquant les règles de l'enchère. Le moment pour visiter, photographier et toucher le cube une fois par année calendaire sera programmé par une personne de l'entreprise. [...] Le cube sera exposé dans une pièce fermée, dans laquelle seul le possesseur du NFT pourra pénétrer.»

Midwest Tungsten Service précise en outre qu'en cas de destruction du NFT (un envoi à une adresse morte faisant disparaître la propriété), le cube sera envoyé à son dernier propriétaire connu.

Bizarre? Certes. Mais efficace. Car l'enchère a bel et bien fonctionné, et un collectif de crypto-investisseurs regroupés en une «decentralized autonomous organization» (DAO), nommée TungstenDAO, a déboursé 250.000 dollars (215.000 euros) pour s'arroger le NFT, donc la propriété du cube, du moins le droit d'aller le chatouiller une fois l'an.

Que compte-t-elle en faire? Apparemment, multiplier les NFT et vendre à prix d'or des mèmes basés sur le cube dont elle a désormais la possession. Jetez votre argent par les fenêtres: il y aura toujours quelqu'un pour le ramasser.

En ce moment

Le patron de l'Agence spatiale européenne entre en guerre contre Elon Musk

Tech

Le patron de l'Agence spatiale européenne entre en guerre contre Elon Musk

L'Europe ne doit pas laisser le milliardaire faire de l'espace son Far West personnel.

L'engouement pour la fusion nucléaire va-t-il enfin payer?

Tech

L'engouement pour la fusion nucléaire va-t-il enfin payer?

Les capitaux affluent, mais la promesse pourrait être un peu trop belle.

Rafale: comment l'avion «invendable» engrange désormais les succès

Tech

Rafale: comment l'avion «invendable» engrange désormais les succès

Le fleuron de l'armée française a longtemps enchaîné les déboires à l'export.