«Every sperm is sacred, every sperm is great», chantaient les Monty Python. | Spencer Platt / Getty Images / AFP
«Every sperm is sacred, every sperm is great», chantaient les Monty Python. | Spencer Platt / Getty Images / AFP

Le sperme de non-vaccinés, nouveau bitcoin des antivax

Des développeurs sont persuadés de gagner des fortunes et de sauver l'humanité avec leur cryptomonnaie.

On ne peut nier une certaine inventivité aux antivax lorsqu'il s'agit d'échafauder des théories du complot. Le vaccin anti-Covid serait un moyen déguisé d'implanter une puce 5G dans le corps, nous rendrait magnétique, modifierait le génome ou serait dissimulé dans des feuilles de salade.

Dernièrement, certains groupes suggéraient aux personnes vaccinées «de force» de se «dévacciner» à l'aide d'un bain détox de bicarbonate de soude et de sel d'espom.

Un nouveau groupe baptisé Unvaxxed Sperm, formé début décembre sur les réseaux sociaux, a lui trouvé un nouveau filon: une cryptomonnaie indexée sur la valeur du sperme et des ovules de personnes non-vaccinées. Persuadés que le vaccin anti-Covid rend stérile, les membres de ce groupe espèrent ainsi voir la valeur de leur jeton s'envoler au fur et à mesure que la semence «pure» va se raréfier.

La nouvelle cryptomonnaie, lancée sous le nom de nuBTC, a vu son cours bondir de 158% entre le 6 et le 7 décembre, pour ensuite stagner aux alentours de 0,00028 centimes. Pas de quoi chatouiller le Bitcoin, mais les nouveaux adeptes sont convaincus de gagner un jour des fortunes grâce à leur cryptomonnaie.

«Projet Super Sperm»

L'objectif du groupe n'est toutefois pas seulement financier, souligne Vice qui a repéré l'affaire. «Les développeurs derrière Unvaxxed Sperm espèrent utiliser cette monnaie pour attirer les gens dans leur communauté anti-vaccin, avec de grands plans de développement qui comprennent une version “pure” de Tinder (comprenez: des personnes non-vaccinées), une banque de sperme congelé et un mystérieux projet appelé “Projet Super Sperm”», énumère le site.

Ils comptent aussi créer une OAC (organisation autonome décentralisée), qui permettra aux investisseurs de voter sur une variété de sujets, y compris les groupes ou les personnes à financer avec l'argent du nuBTC.

Une liste qui comprend notamment un who's who des médecins antivax et des influenceurs. Est également prévu un grand marché en ligne de «suppléments et médicaments injustement interdits» comme la fameuse ivermectine, un antiparasitaire vétérinaire prisé par les antivax.

Les développeurs affirment s'être inspirés d'une cryptomonnaie baptisée «Let's Go Brandon» et récemment popularisée par un commentateur de droite à la télévision.

«Cela montre qu'un mouvement politique peut se prolonger sur la blockchain», assure «Fauci», un des développeurs ayant ironiquement adopté le nom du conseiller spécial de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire. Le cocréateur du nuBTC assure que son projet est solide et a été fondé par sept «vétérans» des cryptomonnaies, mais bizarrement, ces derniers veulent tous rester anonymes.

Malgré les grands plans des fondateurs, «il apparaît que les investisseurs d'Unvaxxed Sperm ne sont absolument pas intéressés par l'efficacité de l'ivermectine, mais espèrent juste gagner un maximum d'argent en spéculant». Tant mieux pour eux: aux dernières nouvelles, «Fauci» a été hospitalisé.

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.