L'histoire remonte à la fin du XIXe siècle. | Ryan Pouncy via Unsplash
L'histoire remonte à la fin du XIXe siècle. | Ryan Pouncy via Unsplash

Derrière vos céréales se cache une sombre rivalité fraternelle

Vous ne regarderez plus votre bol de Kellogg's de la même façon.

Elles n'ont l'air de rien, comme ça, ces petites céréales Kellogg's (Spécial K, Miel Pops, Coco Pops, Trésor…) qui flottent dans le lait. Pourtant, leur invention est le fruit d'une lutte acharnée entre deux membres de la même famille: les frères Kellogg.

L'histoire remonte à la fin du XIXe siècle, quand John Harvey Kellogg, médecin à la tête d'un sanatorium au Michigan, et son jeune frère Will, qui travaille sous ses ordres, vont inventer les cornflakes modernes.

À l'origine, cette invention n'avait pas pour but de régaler les papilles des petits et grands: elle était en fait destinée à améliorer la digestion et les selles des patients du sanatorium de John Harvey, explique dans le podcast Brouth to you by de Business Insider.

La relation entre les deux frères n'était pas au beau fixe. John Harvey, qui avait bien réussi dans sa vie professionnelle, menait la vie dure à Will, son jeune frère, jugé moins compétent. Il lui laissa tout de même la responsabilité de créer les premiers flocons de blé tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Après avoir commencé à vendre quelques céréales issues d'une petite usine installée dans le sanatorium, le jeune Will s'est rendu compte du potentiel de l'invention. Il proposa à son grand frère d'étendre le marché au grand public, en rajoutant, par exemple, du sucre dans la recette. Sceptique, John Harvey refusa. La guerre commença.

Kellogg contre Kellogg

En 1905, Will décide de racheter l'usine céréalière de son frère, peu intéressé par ce business. Un an plus tard, la Battle Creek Toasted Cornflake Company, connue sous le nom de Kellogg's, est née et son succès est immédiat.

Le nom «Kellogg» apparaît alors sur les boîtes, et de multiples campagnes publicitaires renforcent sa notoriété. Jaloux du succès de son petit frère, John Harvey décide de lancer à son tour son entreprise de céréales, et crée The Kellogg Toasted Corn Flake Company. Là aussi, le nom Kellogg apparaît sur la boîte.

Les coups bas s'enchaînent alors. Attaques en justice, imitation des recettes: tout est bon pour supplanter l'autre. Finalement, un contentieux tranché par la Cour suprême du Michigan proclamera le vainqueur: Will, le plus jeune, remporte le duel, et son frère, John Harvey, est tenu de lui verser tout l'argent issu de la vente de ses céréales sur les dix dernières années, ajoute le média américain.

Aujourd'hui, les céréales Kellogg's ont bien changé depuis l'époque de la lutte acharnée entre les deux frères. Il existe désormais toutes sortes de recettes, même une à l'oignon. L'entreprise américaine est également devenue le leader mondial du secteur.

Si le marché des céréales était en décroissance de plus de 2% par an depuis 2013, le confinement a permis de relancer la machine sur le territoire français. Kellogg's a ainsi vu le chiffre d'affaires de ses céréales (65 % de son activité) augmenté de 20% pendant le premier confinement de l'Hexagone.

En ce moment

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Tech

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Préparons-nous à ce nouveau type de catastrophe.

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Et Cætera

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

Tech

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

L'adoption d'un nouveau standard d'images pour le web est un vieux serpent de mer.