«Le porno le plus sale», annonce la plateforme. Elle n'a pas tout à fait tort. | Pornhub
«Le porno le plus sale», annonce la plateforme. Elle n'a pas tout à fait tort. | Pornhub

«Dirtiest Porn Ever»: Pornhub veut nettoyer les océans

Un geste pour vous-même, un autre pour la planète.

Se masturber tout en aidant les océans à se débarrasser du fléau que représentent les masses colossales de plastique qu'ils ingèrent chaque année. A priori, la manœuvre nécessite une grande souplesse physique mais Pornhub a réussi à associer les deux gestes en un seul.

Huitième site le plus populaire au monde selon Similarweb, le géant du cul sur le net a lancé une campagne nommée «Dirtiest Porn Ever», pour laquelle le couple LeoLulu, élu «Most Popular Verified Couple» lors des Pornhub Awards de 2018, copule sur une plage souillée de divers déchets plastique.

Le plastique, c'est pas si fantastique

Chaque visionnage complet de la vidéo, explique l'entreprise, déclenchera une donation (d'un montant inconnu) à la société britannique Ocean Polymers, spécialisée dans la récupération et la transformation en carburants des résidus plastiques.

«Nous sommes sales à Pornhub, mais ça ne signifie pas que nos plages doivent l'être aussi», a déclaré Corey Price, vice-président du site, dans un communiqué officiel. Placée sous la bannière «Pornhub Cares», la page mise en ligne pour l'occasion ne sert pas seulement de porte d'entrée vers la vidéo olé olé mais tente de sensibiliser les internautes sur les dangers écologiques du plastique.

Ce n'est pas la première campagne de ce type que mène Pornhub Cares. Il y a quelques mois, la plateforme présentait ainsi le très drôle BeeSexual, présenté comme «un tout nouveau genre de porno dédié à la sauvegarde des abeilles». Y étaient publiées des vidéos de pollinisation, doublées sur un mode cochon par quelques stars du site.

Le porno réchauffe aussi l'atmosphère

«Greenwashing», pensez-vous peut-être. À raison: comme le rappelle Quartz, le porno en ligne est un grand émetteur de gaz à effet de serre.

Selon les calculs de l'organisme français The Shift Project, le streaming de vidéos représente plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an, soit 1% des émissions totales. À lui seul, le porno est responsable de 27% de ces émissions.

En participant à la campagne «Dirtiest Porn Ever», vous contribuez à la fois à nettoyer les océans (d'une manière opaque) et au changement climatique. Le coup marketing est pourtant excellent. La preuve? Nous en parlons, et vous lisez ces lignes.

En ce moment

La Chine pique en douce la technologie spatiale américaine

Tech

La Chine pique en douce la technologie spatiale américaine

En retard sur les États-Unis dans la course aux étoiles, le géant asiatique n'hésite pas à recourir à l'espionnage et à la contrebande de pièces sensibles.

Au Venezuela, le marché reprend ses droits

Biz

Au Venezuela, le marché reprend ses droits

La situation économique du pays connaît une relative amélioration, du moins pour la population capable de payer en dollars.

Deux femmes devraient décrocher la Lune grâce à la NASA

Et Cætera

Deux femmes devraient décrocher la Lune grâce à la NASA

Mais un trou noir semble les avoir aspirées dans le néant de l'histoire de la conquête spatiale.