Après les pubs, ces dernières années sont difficiles pour la gastronomie britannique. | Andy Wang via Unsplash
Après les pubs, ces dernières années sont difficiles pour la gastronomie britannique. | Andy Wang via Unsplash

La guerre en Ukraine va-t-elle tuer le fish and chips?

La disparition du plat populaire britannique par excellence, symbole des ramifications économiques du conflit.

Plat populaire emblématique du Royaume-Uni, le fish and chips n'a rien de compliqué: un poisson, la plupart du temps du cabillaud, frit dans de la pâte, accompagné de frites et d'une purée de petits pois. Malgré cette recette minimaliste, comme un symbole des ramifications économiques de l'invasion russe, quasiment chaque ingrédient est mis à mal par la guerre en Ukraine.

En ce début d'année 2022, les restaurants de fish and chips étaient déjà inquiétés par l'inflation. La guerre qui a ravagé une bonne partie de l'Ukraine a encore aggravé la situation, au point de menacer de fermeture des milliers de restaurants.

Tout d'abord, la pièce maîtresse du plat: le poisson. 12% du cabillaud vendu au Royaume-Uni provient de pêcheurs russes. Après que le pays a annoncé ses sanctions contre la Russie, le prix du poisson a augmenté, peu aidé par la hausse du prix du fioul, qui alourdit les factures des chalutiers britanniques.

Plus vraiment cheap as chips

La pâte dans laquelle est trempé le poisson est majoritairement faite de farine, dont les prix sont mis en danger par l'arrêt brutal de la production de blé ukrainien et l'interdiction des importations de blé russe, respectivement quatrième et premier exportateurs mondiaux. De même, l'Ukraine est un exportateur majeur d'huile de tournesol. Souvent utilisée pour la friture, cette huile a vu son prix exploser.

Bien qu'elles soient souvent cultivées en Angleterre, les pommes de terre ne sont pas non plus épargnées puisque les agriculteurs doivent encaisser la hausse des prix de certains engrais, liée à celle du gaz naturel nécessaire à leur fabrication.

Si l'on ajoute tout cela aux factures d'énergie qui s'allongent, nombre de restaurants sont forcés d'augmenter les prix alors que le pouvoir d'achat s'écroule, ou de fermer boutique. D'après Andrew Crook, le président de la Fédération nationale des friteurs de poisson, sur les quelque 10.000 établissements de fish and chips présents au Royaume Uni, près de 3.000 pourraient ne pas survivre à la crise.

En ce moment

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour voir le monde d'un autre œil et chasser l'ennui de votre dimanche.

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Tech

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Géopolitique et concours de bits.