Le kombucha, un «alicament» qui se trouve désormais partout, faisant le temps de fermenter quelques solides fortunes. | Saul Loeb / AFP
Le kombucha, un «alicament» qui se trouve désormais partout, faisant le temps de fermenter quelques solides fortunes. | Saul Loeb / AFP

Les dollars de la fermentation: le tycoon américain du Kombucha est milliardaire

George Thomas Dave est l'unique actionnaire de son entreprise, leader mondial du cette boisson fermentée. Un succès digne de Red Bull?

Une valeur? 900 millions de dollars (environ 800 millions d'euros): c'est celle de GT's Living Food, estimée de manière conservative (puisque l'entreprise n'est pas cotée en bourse), explique Forbes. La «living food» en question est du kombucha en bouteille; quant à «GT», ce sont les initiales de George Thomas Dave. GT est l'unique actionnaire de l'entreprise qu'il a fondée et, en ajoutant les quelques biens onéreux qu'il possède déjà, le Californien de 41 ans peut se targuer d'être virtuellement milliardaire.

L'indépendance des bactéries

Le kombucha, thé fermenté aux origines floues mais aux vertus sanitaires appréciées, constitue désormais un juteux marché aux États-Unis, estimé à 800 millions de dollars (près de 711 millions d'euros) en 2018, et qui pourrait peser dans le monde pas loin de 4 milliards de dollars (3,5 milliard d'euros) d'ici 2023.

Les géants du secteur de la boisson ne sont bien sûr pas insensibles à cette solide croissance. PepsiCo a déboursé 260 millions de dollars (231 millions d'euros) en 2016 pour acquérir KeVita, le grand rival de GT's Living Food; et 350 des plus petits brasseurs du marché américain ont quant à eux attiré 340 millions de dollars (302 millions d'euros) d'investissement de la part de capital-risqueurs.

George Thomas Dave n'en a cure. Le garçon, qui le premier a lancé sa marque de kombucha au sortir du lycée au milieu des années 1990, a tracé sa route sans jamais se laisser charmer par les offres de rachat. Les produits de GT's Living Food sont très distribués à grande échelle aux États-Unis, dans les rayonnages de Whole Foods ou des géants Walmart et Costco, notamment –l'image de Gwyneth Paltrow ou Tom Cruise une bouteille de GT's à la main n'y sont certainement pas pour rien.

En 2010, GT's Living Food a traversé une crise suffisamment sérieuse pour remettre en cause son avenir –et sa formule– lorsque des bouteilles fermentées au point que leur teneur en alcool a outrepassé la norme autorisée se sont quand même retrouvées dans les rayons de Whole Food.

Ce qui a sauvé la firme, selon son fondateur? L'indépendance à laquelle il s'accroche farouchement et qui lui permet de continuer à mettre une formule non-pasteurisée et encore plutôt artisanale au cœur du succès de sa marque.

Peut-être George Thomas Dave est-il un potentiel nouveau Dietrich Mateschitz. Avec une fortune personnelle estimée à 20 milliards de dollars, l'Autrichien qui a «découvert» en Thaïlande le secret de la future boisson Red Bull a, à lui seul ou presque, créé un faramineux marché des boissons énergétiques qu'il domine de la tête et des épaules.

En ce moment

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.