Jerome Powell, le président de la Fed. | Sarah Silbiger / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Jerome Powell, le président de la Fed. | Sarah Silbiger / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Le dollar numérique, une révolution en préparation

Une telle mesure bouleverserait le système bancaire américain et la politique monétaire du pays.

Un plan de stimulation d'urgence de l'économie est en ce moment finalisé entre les deux chambres du Parlement des États-Unis. Entre autres décisions envisagées, les représentant·es démocrates ont proposé une mesure inédite: la création d'un «dollar numérique», géré par la Federal reserve (Fed), la banque centrale américaine.

La proposition n'a en définitive pas été retenue dans l'accord final. Rien de surprenant: une telle mesure impliquerait la construction d'une infrastructure technologique complexe, beaucoup d'organisation et poserait de multiples questions légales. Un dispositif qui semble loind d'être idéal dans l'urgence de la situation.

Cela montre tout de même que cette création d'un dollar numérique est sérieusement envisagée par les parlementaires –ce n'est probablement pas la dernière fois que l'on en entend parler.

La vertu de ce système réside dans le fait que, dans le cas d'un plan d'urgence tel que celui qui est discuté en ce moment, il serait possible de transférer de l'argent à la population plus rapidement qu'aujourd'hui.

Le plan de stimulation prévoit en effet d'envoyer du cash à un certain nombre de citoyen·nes, selon des critères d'éligibilité. Si cela est possible, ces paiements vont être effectués via un virement sur leur compte bancaire.

Manque d'accès aux services bancaires

Seulement, un simple virement est loin d'être toujours possible. Aux États-Unis, le droit au compte n'existe pas et 25% des foyers n'ont pas d'accès ou un accès limité aux services bancaires.

Dans ces cas là, un chèque est envoyé par la poste, ce qui peut prendre jusqu'à quatre mois. Or, les personnes qui n'ont pas de compte bancaire ou qui y ont difficilement accès font partie des catégories les plus pauvres de la population.

Un dollar numérique impliquerait la création de comptes à la Fed elle-même, sans avoir à passer par l'intermédiaire d'une banque. Les paiements pourraient ainsi être effectués très rapidement, en créditant automatiquement les comptes personnels des personnes éligibles.

Jerome Powell, le président de la Fed, affirme qu'il étudie la possibilité de la création d'un dollar virtuel. Il est noté par le Wall Street Journal qu'un tel système renforcerait les pouvoirs de la banque centrale en lui permettant d'agir directement auprès des foyers, et non plus seulement en tentant d'influencer les marchés –un changement de paradigme profond. Powell relève toutefois les questions qu'une telle monnaie numérique pose au niveau de la vie privée et de la cyber-sécurité.

L'idée d'une monnaie numérique ne fait pas son chemin qu'aux États-Unis. La Banque de France a annoncé vouloir expérimenter un euro virtuel pour régler des transactions sur les marchés financiers. La Chine travaillerait elle aussi sur la possibilité d'utiliser un Yuan numérique.

En ce moment

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Et Cætera

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Les corrections automatiques du logiciel de Microsoft sont un vrai casse-tête pour les équipes de recherche.

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

Tech

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

En interceptant le flux d'un fournisseur d'accès à internet, un chercheur s'est fait passer pour un appareil en vol.

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

Biz

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

La moitié des revenus de la start-up alimentaire sont issus de la restauration, durement touchée par la pandémie.