Préparez-vous pour de grands frimats. | Hans Eiskonen via Unsplash
Préparez-vous pour de grands frimats. | Hans Eiskonen via Unsplash

L'Europe se dirige droit vers une pénurie de diesel et de fioul

«Winter is coming.»

C'est une couche supplémentaire ajoutée au mille-feuille de l'importante crise énergétique que traversent en ce moment l'Europe et, au-delà, le monde dans son ensemble. Selon Bloomberg, et malgré une nette détente du prix du pétrole ces derniers jours, notre continent se dirige droit vers une pénurie de diesel et de ses dérivés, notamment le fioul, alors que l'hiver commence déjà à pointer le bout de ses froides menaces dans les esprits.

Le diesel est capital pour le fonctionnement des économies de l'Europe du Nord-Ouest. Pour une partie de son parc automobile, bien sûr, mais également pour le chauffage (fioul) ou pour alimenter nombre d'industries et d'usines en énergie.

Or, le stock sur lequel le continent est assis est dangereusement bas, alors même que les fournitures d'électricité, de gaz, de charbon et de pétrole ne sont pas garanties, dans un contexte de tensions internationales sur l'énergie, de difficultés techniques du nucléaire, en France notamment, de guerre de la Russie en Ukraine et des sanctions et embargos qui en découlent.

Le stress énergétique européen est tel que Londres commence à se préparer à des black-outs et coupures au creux de l'hiver et –exemple curieux parmi d'autres angoisses plus classiques– que les crématoriums allemands s'inquiètent.

Balance ton déport

Pour ce qui est du diesel en particulier, les données de Wood Mackenzie montrent que les réserves européennes sont à leur plus bas niveau depuis 2011 –et même depuis 2008 pour l'important hub Amsterdam-Rotterdam-Antwerp, selon Insights Global.

Ces stocks constituent donc un bien maigre coussin de sécurité, alors que le continent se prépare au pire et à de multiples autres pénuries. «Nous constatons une demande similaire à d'habitude, mais nous partons de plus bas», note ainsi l'analyste James Burleigh.

Bloomberg note que l'offre est restreinte, et ce malgré une augmentation de la capacité mondiale de raffinage. L'un des problèmes auxquels l'Europe doit faire face est notamment le niveau dangereusement bas du Rhin, par lequel les carburants transitent pour atteindre certains des hubs continentaux.

Autre problème: les tendances ne poussent pas les stockeurs à stocker, du fait d'un phénomène nommé «backwardation», ou «déport», lors duquel le prix d'un contrat à terme est inférieur au prix au comptant.

En clair: les traders n'ont aucun intérêt à constituer des stocks, puisque le bien qu'ils échangent perdra de la valeur dans les mois qui viennent. L'hiver arrive, et il risque donc d'être particulièrement rude pour l'Europe.

En ce moment

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Tech

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Le moteur à «cycle adaptatif» de GE pourrait équiper les F-35 ou ses successeurs.

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Tech

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Grâce au «Z-pinch», et à beaucoup d'optimisme.

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Et Cætera

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.