Le maître de l'énergie. | Ozan Kose / AFP
Le maître de l'énergie. | Ozan Kose / AFP

Crise énergétique: Poutine ne tiendra pas sa promesse de mieux fournir l'Europe

Gazprom n'a pas prévu d'augmenter les volumes fournis.

L'enchère qui s'est déroulée le 19 octobre était attendue avec anxiété par les gouvernements européens, pris à la gorge par une crise énergétique qui plonge leurs économies et populations dans de grandes difficultés, comme par les analystes pour lesquels elle pouvait indiquer le signal d'un prochain mieux.

Ce dernier était une promesse presque officielle: il y a quelques jours, Vladimir Poutine, qui a la main sur une grande partie de la fourniture de gaz à l'Europe via Gazprom notamment, annonçait qu'il allait ouvrir un peu les robinets afin de détendre le marché et de calmer ses prix délirants.

L'enchère du 19 octobre concernait la réservation de volumes sur les pipelines ukrainiens ou polonais: pour tenir la promesse du président de la fédération de Russie, Gazprom aurait ainsi dû acheter une plus grande capacité de transit pour le mois de novembre, indiquant que le pays allait dans les faits tendre la main à ses voisins de l'ouest.

Poutine les bons tuyaux

Las, Gazprom ne l'a pas fait et la promesse du Kremlin a immédiatement perdu de sa substance, comme l'explique CNBC. Le plus grand fournisseur de gaz au monde, qui compte pour 43% dans le gaz reçu par l'Europe, n'a réservé «que» 30 millions de mètres cubes par jour sur le gazoduc Yamal-Europe, un montant équivalent à ce qu'il avait préempté en septembre, et n'a rien réservé sur les réseaux ukrainiens.

En attendant la véritable mise en route commerciale de Nord Stream 2, arme géopolitique majeure à laquelle le Kremlin et Gazprom semblent souhaiter offrir un démarrage en fanfare, la Russie ne semble donc pas pressée d'augmenter sa fourniture de gaz à une Europe qui dépend grandement d'elle.

Dans un large concert international d'accusations de profit et de chantage à la fois financier et politique, l'Agence internationale de l'énergie avait en septembre exhorté Moscou à augmenter les volumes de gaz fournis à l'Europe, en baisse depuis 2019. Ces appels à la clémence n'ont semble-t-il pas été entendus: l'hiver européen risque d'être long et coûteux.

En ce moment

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Et Cætera

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Quatre articles pour regarder le monde autrement.

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Tech

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Le guerre des étoiles? Vous n'avez encore rien vu.

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

Biz

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

La fin d'une confiance déraisonnable.