Un ouvrier découpe de l'acier à Hyderabad, Pakistan. | Karan Bhatia via Unsplash

Un ouvrier découpe de l'acier à Hyderabad, Pakistan. | Karan Bhatia via Unsplash

La transition énergétique repose sur une industrie extrêmement polluante

Un paradoxe qu'il faudra régler, et vite.

Panneaux solaires, éoliennes, turbines sous-marines: tous ces dispositifs permettant de créer de l'énergie sans générer de gaz à effet de serre utilisent de l'acier. Or, cette matière omniprésente dans toutes les industries du monde repose sur l'utilisation, chaque année, de milliards de tonnes de charbon.

Ce recours intensif au charbon n'est pas une fatalité, avance Bloomberg, mais produire de l'acier «vert» nécessitera une politique volontariste et beaucoup d'efforts. L'acier est un produit à faibles marges, et le charbon produit une énergie bien moins coûteuse que les technologies plus respectueuses de l'environnement.

«Durant l'année passée, l'industrie de l'acier a commencé à comprendre. [...] Si une ou deux entreprises commencent à réduire leurs émissions, les autres seront très exposées», explique à Bloomberg Doug Parr, un responsable de Greenpeace. Cette année, cinq des six plus gros producteurs mondiaux ont promis d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050.

Parmi eux, le leader mondial Baowu Steel Group, une entreprise publique chinoise. Seulement, elle utilise de puissants fourneaux au charbon, dont certains vont rester parfaitement opérationnels pendant des années. Pékin prévoit d'atteindre son pic d'émissions en 2025, avant de les couper de 30% avant 2030.

20 à 30% plus cher

Le développement de la situation chinoise est étudié de près, détaille à Bloomberg un consultant du cabinet McKinsey: «Le contrôle de l'industrie chinoise est centralisé, les orientations stratégiques peuvent donc se transformer en action.» Or, la Chine produit plus de la moitier de l'acier mondial.

Les producteur utilisant des fourneaux électriques ont un défi moins important à relever, mais doivent tout de même parvenir à se fournir en électricité renouvelable en grande quantité.

Tout cela coûte cher. Selon Bloomberg, l'acier zéro émission en Europe du Nord pourrait être 20 à 30% plus dispendieux que sa forme actuelle. Il est donc crucial que les entreprises clientes acceptent cette hausse de prix.

Il y a fort à parier que les autorités auront besoin de légiférer afin de pousser l'émergence d'un tel marché. Point positif: maintenant que Joe Biden est à la Maison-Blanche, les plus grosses économies mondiales que sont les États-Unis, la Chine et l'Union européenne désirent toutes officiellement réduire un maximum les émissions de gaz à effet de serre.

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.