Intraitable. | Alexander Zemlianichenko / AFP PHOTO / POOL 
Intraitable. | Alexander Zemlianichenko / AFP PHOTO / POOL 

Vladimir Poutine a chapardé le champagne à la France

LVMH se pliera aux nouvelles règles russes, ses «champagnes» deviendront des «vins pétillants».

Les autorités russes ne disent jamais non à une bonne petite guerre autour de ce que ses voisins ou rivaux semblent parfois avoir de plus cher: leur gastronomie.

Déjà engagée dans d'homériques guerres du parmesan face à l'Italie et du gouda face aux Pays-Bas pour faire reconnaître l'hégémonie russe en Crimée, le Kremlin s'en est également pris aux tomates azéries du fait du rôle de l'Azerbaïdjan face à l'allié arménien dans la guerre de 2020 au Haut-Karabagh.

C'est cette fois aux plus fameuses des bulles françaises que la Russie a décidé de s'attaquer. Dans un drôle de tour de passe-passe de terroirs, une loi russe a ainsi décidé de réserver l'appellation «champagne» aux vins pétillants produits sur le territoire national, tandis que le champagne français, lui, doit officiellement prendre l'appellation de «vin pétillant».

Flûte alors!

C'est un un coup rude porté aux producteurs français, qui depuis des années se battent comme des lions pour que l'appellation «champagne» soit réservée aux vins produits dans la région selon la méthode ad hoc.

C'est surtout un coup dur porté à LVMH, groupe français majeur dans le secteur qui possède les maisons Moët et Chandon, Ruinart, Mercier, Dom Pérignon, Veuve Clicquot ou Krug.

Pas question néanmoins de perdre un marché aussi important que celui-ci, porté par les riches oligarques du cru. Ainsi, si le groupe de luxe a annoncé stopper ses exportations vers la Russie, le coup d'arrêt n'a rien d'une révolte quant à l'exclusivité de l'appellation «champagne» mais ne sera que très temporaire, le temps d'ajuster la production aux nouvelles normes en vigueur.

«Les Maisons de Champagne de Moët Hennessy ont toujours respecté la législation en vigueur partout où elles opèrent et reprendront les livraisons au plus vite le temps d'effectuer ces ajustements», a écrit le groupe dans un communiqué repris par La Tribune.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.