La prochaine villégiature de Kim Jong-un? | STR / AFP
La prochaine villégiature de Kim Jong-un? | STR / AFP

Rasŏn, l'enclave où la Corée du Nord teste le capitalisme

On y trouve même une banque et un casino.

Alors que la Corée du Nord est encore soumise à une dictature stricte et à l'un des derniers régimes communistes au monde, il existe une enclave de 798 km2 au nord-est du pays, à la frontière avec la Russie et la Chine, où pointe le capitalisme.

La zone économique spéciale (ZES) de Rasŏn, créée en 1993, accueille un hôtel de luxe avec son casino, un parc aquatique, des plages et même une foire internationale, décrit le site NK News.

Pour les visiteurs extérieurs, pas besoin de visa pour se rendre dans ce territoire, mais les Nord-Coréens doivent disposer d'un permis spécial et le trajet est loin d'être simple: il faut faire trente-six heures de train depuis la capitale Pyongyang ou passer par la ville de Yanji, ville chinoise et capitale de la région autonome coréenne de Chine, Yanbian.

«Rasŏn est l'un des endroits les moins visités dans l'un des pays les moins visités au monde», résume le site North Korea Travel. Seule une poignée d'Occidentaux visitent la zone chaque année.

Rasŏn est le seul endroit de Corée du Nord où l'on peut ouvrir un compte dans une banque (Banque du Triangle d'Or), y changer son argent et même obtenir une carte bancaire. Avec vos wons en main, vous pourrez visiter un marché privé où des Nords-Coréens achètent et vendent leurs produits, une activité en principe interdite en Corée du Nord.

Carton-pâte

«C'est un endroit avec une super ambiance», décrit North Korea Travel, avec plusieurs étages et départements spécialisés. On y trouve par exemple des fruits de mer frais, des vêtements, des produits électroniques, des maillots de football (mais pas celui de l'équipe nationale nord-coréenne, qui n'est pas vendu au public), des ventilateurs, des vélos, motos, ou encore des kayagums (un instrument traditionnel coréen).

La plupart des coentreprises situées à Rasŏn sont chinoises et dans une moindre mesure russes. De manière surprenante, on y trouve aussi des entreprises nord-américaines, alors que les États-Unis interdisent à leurs citoyens de se rendre en Corée du Nord depuis septembre 2017.

De ce fait, les employés américains de ces usines ne peuvent pas retourner en Corée, explique North Korea Travel. Chaque année, le territoire organise aussi sa foire internationale (la Rason International Trade Fair), où des entreprises étrangères font la promotion de leurs produits dans le domaine du bâtiment, des biens industriels légers, de l'alimentaire ou de la médecine. Entre 110 et 120 sociétés participent à l'événement, pour la grande majorité chinoises, indique NK News.

L'Imperial Hotel and Casino, «l'hôtel le plus luxueux de Corée du Nord», accueille quant à lui surtout des touristes russes et chinois, ces derniers étant d'autant plus attirés que les casinos sont totalement interdits en Chine (sauf à Macao). Il propose aussi «des chambres luxueuses» avec vue sur mer et une plage privée.

Bref, Rasŏn offre à ses visiteurs une ambiance un peu surréaliste, avec une sorte de capitalisme en carton-pâte mâtiné de propagande communiste. Mais avec ses plages désertes et ses attractions, «Rasŏn a tout pour devenir une destination touristique tendance dans les années à venir», estime NK News. Une idée pour vos prochaines vacances?

En ce moment

L'incroyable histoire d'Oxcart, l'avion le plus rapide jamais conçu

Tech

L'incroyable histoire d'Oxcart, l'avion le plus rapide jamais conçu

Le Lockheed A-12 n'a été utilisé que par la CIA durant la Guerre froide.

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.