Rien ne dit que les employeurs soient dupes. | Nik MacMillan via Unsplash
Rien ne dit que les employeurs soient dupes. | Nik MacMillan via Unsplash

Un quart d'entre nous mentons lors des entretiens d'embauche

En Europe, il est courant de ne pas dire toute la vérité à propos de son salaire.

Un quart des Européen·nes gonflent le montant de leur salaire lors des entretiens d'embauche, nous apprend un sondage réalisé par Intelligence Group, une entreprise hollandaise spécialisée dans les statistiques et les technologies de l'emploi et du recrutement, et relayé par CNBC.

Si l'on en croit les 60.000 personnes interrogées dans vingt-huit pays du continent, les hommes mentiraient plus que les femmes. Non seulement ils sont 28% à le faire (contre 24% des femmes), mais en plus, ils avancent des chiffres plus éloignés de la réalité. Tous genres confondus, la tendance est d'annoncer une somme entre 15% et 25% plus élevée que le salaire véritable.

Bobards sans frontières

L'Allemagne est le pays où l'on triche le plus (43%), suivi de la Slovaquie (38%) et de l'Autriche (37%), tandis que la Grèce se distingue pour son honnêteté: 74% des candidat·es à un emploi donnent leur vrai salaire au moment de la négociation.

Sur l'ampleur du mensonge, c'est en Bulgarie que l'on prend le plus de libertés: la moitié des personnes qui mentent avancent un montant 20% à 25% plus élevé qu'en vérité.

Reste le cas du Royaume-Uni. On s'y arrange aussi avec la réalité, mais différemment: 9% des candidat·es annoncent un salaire... plus bas, et on négocie moins longtemps que dans le reste de l'Union européenne –où le salaire médian, rappelons-le, s'élevait en 2017 à 16.943 euros (contre 22.095 euros en France).

En ce moment

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Tech

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Conclusion: tout est à revoir.

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

Tech

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

D'une pierre, deux coups.

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.