Revenir en enfance pour en retrouver certaines des forces. | Design_Miss_C via Pixabay

Revenir en enfance pour en retrouver certaines des forces. | Design_Miss_C via Pixabay

Pour mieux travailler, inspirez-vous des enfants

Quatre leçons données par les bambins que les adultes feraient bien d'appliquer au bureau.

Les enfants pourraient bien nous montrer comment devenir plus efficaces: selon plusieurs études, notre vie professionnelle gagnerait à emprunter à leur manière de faire.

  • Toujours souhaiter apprendre

La plupart du temps, la volonté d'apprendre est ce qui guide les enfants. Dans The Scientist in the Crib, Alison Gopnik, Andrew Meltzoff et Patricia Kuhl décrivent la capacité des plus jeunes à développer leurs connaissances en se déplaçant, en observant et en tenant compte de leurs erreurs: c'est ainsi que les enfants échaffaudent des théories, créent des histoires, des constructions physiques.

Autre observation: les petit·es n'hésitent pas à demander de l'aide, contrairement aux adultes, qui montrent souvent une certaine réticence à l'idée de le faire –«Va-t-on me juger? Dois-je montrer que je ne sais pas faire?» Nous pouvons même parfois nous montrer très susceptibles lorsqu'une personne nous tend la main. L'enfant, au contraire, en redemande.

Dans le cadre professionnel, il serait judicieux pour l'entreprise comme à titre personnel de reconnaître qu'il existe toujours de nouvelles choses à apprendre: cela nous permettrait de développer notre créativité et nos compétences.

  • Explorer avant d'agir

Avant de se lancer dans une quelconque activité, les enfants tâtent le terrain, évaluent, sentent –que ce soit un jouet, un aliment ou une personne. C'est seulement après ce temps d'observation et de réflexion que ces cerveaux en formation se lance dans la création.

Ce système, décrit par Harriet Johnson dans The Art of Block Building, nous envoie un message simple: prendre le temps d'explorer, de comprendre les enjeux, les forces en présence ou le contexte pour mieux s'engager dans un nouveau projet.

  • Se lancer dans l'inconnu

En réaction à un problème, les adultes ont souvent tendance à interroger leurs expériences passées. En gros, les grandes personnes se reposent essentiellement sur les connaissances qu'elles ont déjà acquises. Le souci, c'est qu'il arrive parfois qu'elles se retrouvent face à une situation à laquelle elles n'ont jamais fait face.

Lors d'une conférence TED, le consultant canadien Tom Wujec faisait remarquer que les enfants s'épanouissent davantage dans des contextes qui ne leurs sont pas familiers; leurs décisions ne se basent pas sur des concepts déjà connus et maîtrisés. Cela leur permet de réagir sans crainte, avec fluidité voire pragmatisme face à la nouveauté.

Les adultes ont du mal à adopter cette attitude. Pourtant, aller de l'avant et expérimenter pour trouver des solutions face à l'adversité et à l'inconnu peut être une excellente manière de se comporter en milieu professionnel.

  • Innover, même quand cela semble étrange

L'enfance est propice à l'imaginaire: un cube peut rapidement devenir un téléphone, une canette ou un ballon de foot. Les gamins inventent sans cesse de nouvelles choses et trouvent des utilisations inhabituelles à certains objets.

Nous autres, adultes, nous focalisons généralement sur la réalité. Bien sûr, une certaine prudence est importante: elle limite l'énergie que nous dépensons. Mais nous devrions laisser un peu de place à cet état d'esprit «tout est possible» dont disposent les enfants, insiste le psychologue Anthony Pellegrini dans l'ouvrage The Role of Play in Human Development.

«Comporte-toi comme un adulte!», avons-nous entendu toutes ces années. Et pourtant, notre inventivité et notre productivité pourraient être bien meilleures si nous nous comportions davantage comme des enfants.

En ce moment

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

Biz

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

La NHS est assise sur un trésor convoité par l'industrie pharmaceutique.