Effet papillon ou effet cochon? Les répercussions de la décimation massive de porcs élevés en Chine sont plus larges qu'on ne le croit. | Chun-San via Pixabay
Effet papillon ou effet cochon? Les répercussions de la décimation massive de porcs élevés en Chine sont plus larges qu'on ne le croit. | Chun-San via Pixabay

L'épidémie chinoise de grippe porcine menace l'héparine, un médicament universel

Effet papillon et effet cochon: la rupture de stock pourrait guetter le célèbre anticoagulant.

Une épidémie de grippe africaine est en train de décimer des millions de cochons en Chine. Or, ces porcs ne finissent pas seulement dans nos assiettes: leurs intestins sont également l'un des ingrédients principaux de l'héparine, un anticoagulant utilisé notamment en cas de crise cardiaque ou pendant une opération chirurgicale pour éviter les caillots de sang.

Une branche subsidiaire de l'entreprise allemande Fresenius SE, Fresenius Kabi, a commencé à limiter l'utilisation des stocks du médicament à cause d'une «potentielle pénurie d'un ingrédient source», d'après l'American Society of Health-System Pharmacists.

«Nos ressources proviennent de multiples fournisseurs et zones géographiques pour servir nos clients, mais la situation en Chine pourrait limiter les stocks à l'international pour une période inconnue», déclarait Fresenius Kabi dans une lettre postée en juillet dernier par le groupe pharmaceutique.

Chercher des alternatives

L'entreprise est inquiète car elle récupère les client·es d'autres entreprises à court d'héparine, et pourrait finir par manquer de réserves. Fresenius Kabi source son produit principalement avec des porcs d'Europe et d'Amérique du Sud –et non de Chine comme la plupart.

«Nous avons vu une hausse significative des demandes pour certaines présentations d'héparine, car les autres fabricants ont fait l'expérience d'interruption de stocks», explique Matthew Kuhn, l'un des porte-paroles de l'entreprise dans un mail à Bloomberg.

La situation n'est pour l'instant pas critique. La Food and Drug Administration (FDA), l'autorité qui déclare officiellement la pénurie d'un produit, a assuré que les réserves sont suffisantes. «La FDA surveille ce problème depuis l'année dernière et a vérifié auprès des fournisseurs d'héparine», indique Nathan Arnold, un porte-parole de l'agence.

Elle prend également des mesures pour prévenir une possible catastrophe. Fresenius Kabi a été autorisée à manufacturer de l'héparine dans l'une de ses usines aux États-Unis et, depuis l'année dernière, la FDA encourage le développement du médicament en utilisant des poumons de vache plutôt que des intestins de cochon.

L'héparine était en effet fabriquée avec des matières bovines jusqu'aux années 1990: la production s'est alors arrêtée par crainte de voir les épidémies de vache folle entraîner une pénurie. «La FDA a été en contact avec plusieurs entreprises, américaines et étrangères, pour réintroduire l'héparine bovine dans le marché américain, ajoute Nathan Arnold. Les détails de ces conversations sont confidentiels.»

D'après des estimations, la Chine aurait perdu entre 150 et 200 millions de cochons à cause de la maladie, hautement contagieuse et mortelle.

En ce moment

Aux États-Unis, les 1% les plus riches possèdent presque autant que les classes moyennes

Biz

Aux États-Unis, les 1% les plus riches possèdent presque autant que les classes moyennes

Plus on est ultra-riche, plus on est ultra-riche.

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Le récap' du jour.

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Et Cætera

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Dans le cadre du «Projet Nightingale», des hôpitaux lui transmettent leurs données sans en informer les patient·es.