Un activiste déploie un drapeau américain près de la frontière avec le Mexique, le 6 juin 2019 à El Paso. | Hérika Martínez / AFP
Un activiste déploie un drapeau américain près de la frontière avec le Mexique, le 6 juin 2019 à El Paso. | Hérika Martínez / AFP

99 pesos suffisent pour escalader le mur à 20 milliards de Trump

À El Paso, les passeurs utilisent des échelles DIY pour se jouer de la muraille voulue par le président américain.

Même s'il coûte plus de 20 milliards de dollars [18,5 milliards d'euros] aux contribuables, que peut un mur face à un peu de jugeotte, une bonne quincaillerie, une poignée de pesos et un art consommé du do it yourself?

Rien, ont découvert les agent·es de l'US Border Patrol d'El Paso, ville posée à la frontière mexicano-texane et jouxtant la sulfureuse Ciudad Juárez.

Le El Paso Times rapporte que les passeurs ont trouvé un truc aussi simple qu'abordable: les structures en métal servant à armer le béton constituent d'excellentes échelles. Leur couleur rouille les camoufle même dans la texture de certaines portions du mur.

On retrouve nombre de ces échelles sur les deux versants de la frontière: côté mexicain, où elles attendent que les migrant·es grimpent, et côté américain, où l'US Border Patrol tente de juguler les passages en faisant régulièrement le ménage.

6 mètres pour 5 euros

Un petit business s'est assez logiquement formé autour de ces structures métalliques: 6 mètres de matériel ne coûtent que 99 pesos [un peu moins de 5 euros] dans n'importe quel magasin de matériaux de construction à Ciudad Juárez.

Les forces de l'ordre semblent être dépassées par le phénomène. Le El Paso Times indique que les arrestations d'adultes ayant illégalement passé la frontière a doublé en un an.

Les 20 milliards débloqués pour le mur n'étaient peut-être pas suffisants, et de plus amples investissements, notamment dans la technologie de surveillance, suivront peut-être. Avec la même efficacité?

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.