Des migrant·es travaillant aux récoltes en Californie, le 28 avril 2020. | Brent Stirton / Getty Images North America /AFP 
Des migrant·es travaillant aux récoltes en Californie, le 28 avril 2020. | Brent Stirton / Getty Images North America /AFP 

Les États-Unis risquent de payer cher une relance trop rapide

Un déconfinement précipité pourrait accentuer la crise et creuser encore les inégalités.

Ces derniers temps, les internautes ont dû supporter les plaintes d'Elon Musk sur Twitter. À grands coups de «FREE AMERICA» (en capitales, toujours), le PDG de Tesla et de SpaceX a appelé de façon répétée à un arrêt des mesures de confinement, afin de faire repartir l'économie américaine.

Or, selon une étude de l'Institute for New Economic Thinking de l'université de Cambridge rapportée par Futurism, remettre les gens au boulot pourrait non pas relancer l'économie, mais la plonger dans un marasme plus profond encore.

Paralysie du système

La raison principale semble évidente: un retour immédiat au travail provoquerait un nouveau pic de contaminations, qui toucherait encore plus durement de multiples secteurs et engendrerait «de très importants coûts en matière de production, de consommation et d'investissement».

«Un déclin précipité de l'emploi provoqué par une épidémie peut augmenter les coût de manière non linéaire s'il finit par compromettre les liens essentiels dans la structure de production, qui sont critiques pour le fonctionnement de l'économie dans son ensemble», est-il écrit en conclusion.

En clair, selon les chercheurs, dont deux sont membres du Bureau des gouverneurs de la Réserve fédérale, laisser la pandémie infecter une part trop importante de la main-d'œuvre conduirait à une paralysie profonde et coûteuse du système.

Pourtant, malgré les alertes des économistes, certains États ont déjà enclenché des plans de réouverture des magasins –un retour à la vie d'avant, en somme.

Donald Trump a d'ailleurs soutenu des mouvements de protestation contre les élu·es démocrates ayant mis en place des mesures de restriction, notamment dans le Minnesota et le Michigan. Le président américain a même tweeté qu'il fallait «libérer la Virginie et sauver le deuxième amendement», après que l'État a restreint temporairement l'usage des armes à feu.

Chantage à l'emploi

Aux États-Unis mais aussi sans doute ailleurs, la relance de l'économie menace en outre d'exacerber les déjà fortes inégalités sociales et raciales.

D'après le New York Times, les classes aisées et diplômées pourront continuer à télétravailler tandis que les plus pauvres, actives dans des secteurs où travailler à distance n'est pas une option, seront rappelées sur le terrain.

Principalement noire et latino-américaine, cette population devra faire un choix: accepter de retourner au travail et d'exposer sa santé, sous la double injonction des employeurs et des responsables politiques, ou bien perdre son emploi. Plus de vingt-six millions d'Américain·es se sont déjà retrouvé·es au chômage à cause de la pandémie –une pesante épée de Damoclès.

Depuis le début de la crise, les communautés latino et afro-américaine ont vu leurs revenus baisser drastiquement, bien davantage que les foyers blancs. Dans la ville de New York, ces inégalités se sont également manifestées à travers le taux de mortalité du Covid-19.

Heather Boushey, présidente du think tank Washington Center for Equitable Growth, prévient dans le New York Times que rouvrir les commerces risque d'empirer les choses: «Ce seront les petits commerces, les travailleurs peu payés, les plus désespérés à retourner au travail qui y retourneront en premier, mettant leurs familles et eux-mêmes en danger.»

En ce moment

Greenlight veut transformer les enfants en traders

Biz

Greenlight veut transformer les enfants en traders

«Mamaaan, Kevin a encore provoqué un crash!»

Le plus gros avion amphibie du monde, un atout maître pour l'armée chinoise

Et Cætera

Le plus gros avion amphibie du monde, un atout maître pour l'armée chinoise

L'AG600 pourrait aider la République populaire à affermir sa mainmise sur la mer de Chine méridionale.

Les dix principaux gestionnaires d'actifs alimentent la volatilité des marchés

Biz

Les dix principaux gestionnaires d'actifs alimentent la volatilité des marchés

De BlackRock à Vanguard, les grands investisseurs institutionnels ont le pouvoir de faire trembler la finance.