Michael Burry ne ressemble pas vraiment à Christian Bale en réalité. Mais il est beaucoup, beaucoup plus riche. | Astrid Stawiarz / Getty Images North America / AFP
Michael Burry ne ressemble pas vraiment à Christian Bale en réalité. Mais il est beaucoup, beaucoup plus riche. | Astrid Stawiarz / Getty Images North America / AFP

Michael Burry du «Big Short» tient un pari à 534 millions contre Tesla

Qu'il est peut-être en train de remporter.

Le docteur Michael Burry est une légende vivante de la finance. Sous les traits de Christian Bale, vous l'avez peut-être aperçu dans The Big Short: le casse du siècle, adaptation du livre de Michael Lewis sorti en 2015: détectant le marasme à venir avant tout le monde, l'homme a eu l'instinct de parier massivement sur la crise des subprimes en 2008 et en a retiré une colossale fortune.

Alors que son goût pour le contre-courant lui a semble-t-il permis, contre Wall Street mais avec les redditers, de profiter à plein du récent rodéo boursier de Gamestop, Burry et sa firme, Scion Asset Management, ont révélé un nouveau pari osé et encore en cours.

Selon un document réglementaire remis aux autorités américaines, le docteur détenait à la fin du trimestre passé un «long put» (une option de vente) de 800.100 actions contre Tesla, soit un pari à 534 millions de dollars (438 millions d'euros) sur la chute en bourse du constructeur.

Si la surface des choses et des résultats trimestriels mirifiques semblent donner tort à Michael Burry, la réalité est peut-être plus nuancée. Avant d'effacer son tweet, Burry avait il y a quelque temps publiquement noté la forte dépendance financière de Tesla à la vente de crédits carbone à d'autres constructeurs, notamment Stellantis, géant formé de la fusion entre les groupes PSA et Fiat Chrysler Automobiles.

Qui veut gagner des milliards?

Ce sont ces reventes de crédits carbone qui, comme une forme de trompe-l'œil, ont permis à Tesla d'afficher des profits plusieurs trimestres de suite, et à son cours en bourse d'atteindre des sommets.

Toutes les bonnes choses ont néanmoins une fin. Si Tesla a au total engrangé plus de 1,6 milliard de dollars grâce à ces crédits carbone, dont 401 millions pour le seul premier trimestre 2021, cette source de revenus «faciles» pourrait rapidement se tarir. Stellantis, par exemple, annonçait début mai cesser de faire appel à la firme d'Elon Musk pour acheter ce type de crédit.

Cela ferait retomber Tesla dans une réalité plus prosaïque. Celle d'un constructeur automobile qui a certes très tôt fait le bon pari de l'électrique, qui a certes pris de l'avance sur certains des géants du secteur et dont la production et les ventes ne cessent certes de monter en puissance, mais elle est aussi celle d'une entreprise qui, malgré la folie boursière, reste le fragile outsider d'une industrie sans pitié.

Ses sérieuses difficultés en Chine, les doutes sur les réelles capacités du pourtant très vanté Autopilot, l'arrivée sur le marché des berlines électriques de luxe de très solides concurrents comme Mercedes et sa très remarquée EQS, des retards dans la production des Model S et Model X ou les positions exotiques de la firme autour du bitcoin sont autant d'épines qui font passer à Tesla des semaines tumultueuses et font baisser ses actions en bourse.

Et Michael Burry de se frotter les mains: peut-être a-t-il une fois de plus vu juste, avant tout le monde, ou du moins au bon moment.

En ce moment

Les nouveaux trains londoniens polluent plus que le trafic automobile

Tech

Les nouveaux trains londoniens polluent plus que le trafic automobile

Le rail n'est pas toujours aussi écologique qu'on ne le pense.

Un mouchard numérique diffuse des captures d'écran de votre smartphone en temps réel

Tech

Un mouchard numérique diffuse des captures d'écran de votre smartphone en temps réel

L'enfer des «stalkerwares», un cran plus loin.

Amazon milite pour la weed, une électrique capable de 7.000 km, la «magie» de la lévitation acoustique, une journée sur korii.

Et Cætera

Amazon milite pour la weed, une électrique capable de 7.000 km, la «magie» de la lévitation acoustique, une journée sur korii.

Le récap' du jour.