Tant de bonnes choses dans cette petite plante. | Esteban Lopez via Unsplash
Tant de bonnes choses dans cette petite plante. | Esteban Lopez via Unsplash

La grande consommation s'intéresse au CBD

Mondelēz, qui possède notamment la marque Oreo, pourrait lancer des biscuits infusés au cannabidiol.

Le cannabis plane décidément très haut. Loin des années d'opprobre et de prohibition, légal dans de nombreux États américains et dans l'ensemble du Canada, premier pays du G7 à le légaliser à l'échelle nationale, il représente déjà un marché de 134 milliards d'euros dans le monde, marché qui pourrait croître à 243 milliards d'euros en 2028 selon un rapport de la banque Barclays publié en septembre 2018.

De quoi attirer quelques envies de business. Les start-ups, en Amérique du Nord comme en Europe, rivalisent d'inventivité pour attirer les investissements. Mais les acteurs de la très grande consommation salivent également à l'idée de ces juteux nouveaux horizons.

Biscuits anti-stress

Ainsi du géant Mondelēz, qui distribue des marques dont la simple évocation pourrait provoquer une crise de foie chez n'importe quel·le gourmand·e –Oreo, Cadbury, Côte d'Or, Chips Ahoy, Lu, Milka, Toblerone ou Nabisco font toutes partie de cette grande famille sucrée.

On imagine bien sûr mal une telle firme lancer une gamme de space cakes transportant enfants et parents au nirvana. Mais le PDG de l'entreprise, Dirk Van de Put, a néanmoins expliqué à CNBC être en train d'imaginer une gamme de produits contenant du CBD.

Pour mémoire, le CBD ou cannabidiol est un cannabinoïde naturellement présent dans la plante, n'ayant aucun effet psychotrope mais offrant selon une partie de la recherche d'intéressantes vertus médicinales (douleurs, relaxation, inflammations, nausées notamment).

Le CBD, que l'on trouve déjà assez largement en France malgré quelques zones juridiques grises, est désormais légal aux États-Unis s'il est issu du chanvre, depuis la signature d'une loi agricole par Donald Trump en décembre 2018.

Certaines grandes chaînes comme Walgreens ou CVS distribuent déjà des produits contenant du CBD, mais la Food and Drugs Administration (FDA) n'a pas encore tranché sur l'utilisation du principe actif dans des aliments et boissons –ce qu'elle pourrait faire dès le mois prochain.

«Oui, nous sommes en train de nous préparer», a confié Van Der Put à CNBC. «Mais nous voulons bien évidemment rester dans la légalité et faire les choses comme il faut». Le patron de Mondelēz a également précisé que des aliment contenant du CBD débarqueraient sur le marché grand public «dans un futur pas très éloigné». Un biscuit contre le stress, comment dire non?

En ce moment

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Et Cætera

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Le gouvernement assume une hausse massive du chômage afin de permettre à l'économie de se réajuster.

La fausse promesse des hybrides rechargeables

Tech

La fausse promesse des hybrides rechargeables

En conditions réelles, elles émettent beaucoup plus de dioxyde de carbone qu'annoncé.

Combien d'or reste-t-il à miner?

Biz

Combien d'or reste-t-il à miner?

Nous avons déjà extrait 80% de l'or souterrain. Le «peak gold» est-il déjà atteint?