Tout est bon pour détrousser les crédules. | Rachel Murray / Getty Images North America / Getty Images via AFP
Tout est bon pour détrousser les crédules. | Rachel Murray / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Les indécents profits charlatans de Gwyneth Paltrow et Goop sur le Covid long

Maladie et crédulité ne font pas bon ménage.

Comme le rappelle Ars Technica, le Covid long reste majoritairement un mystère pour la médecine. Il est néanmoins une dure réalité pour celles et ceux qui en souffrent, et désormais un très profitable business pour Gwyneth Paltrow et son site Goop, petite usine charlatane à pseudo-sciences et faux remèdes.

Certaines personnes atteintes du Covid-19 ne voient pas leurs symptômes disparaître avec la phase aigüe de la maladie. Qu'elles aient été initialement frappées par une forme grave ou plus modérée de celle-ci, elles peinent à retrouver une existence normale des semaines voire des mois plus tard, avec des symptômes (fatigue, essoufflement, etc.) qui ne les quittent plus.

La proportion de ces malades au long cours est encore mal définie. Ars Technica explique qu'elle pourrait être située entre 10 et 35% des personnes ayant contracté le Covid-19. Ces Covid longs touchent aussi, c'est à noter, des personnes auparavant jeunes, en bonne santé et ne souffrant d'aucune condition médicale préalable.

Que l'on soit dans une fourchette basse ou dans une fourchette haute, cela représente des millions de personnes. C'est un désastre personnel pour les personnes touchées, un défi immense pour l'avenir de nos services de santé, et une cible commerciale très attirante pour Goop.

Snake oil

Gwyneth Paltrow, dans un post de blog hébergé sur son site, explique avoir très tôt contracté le Covid-19 et, nous en sommes navrés pour elle, souffrir désormais de Covid long. Rassurons-nous cependant: cela semble aller déjà mieux, et ce grâce à un large éventail de produits divers et variés, dont le point commun est d'être tous en vente sur Goop.

Sans qu'aucune, absolument aucune, base scientifique ne soit bien sûr accolée à ses conseils, elle explique qu'un régime spécial, mis en place avec l'aide de son chiropracteur, l'a beaucoup aidée. Cela tombe à pic: la méthode («jeûne intuitif») est en vente sur Goop pour 26 dollars (21 euros).

Les petits plats et petites famines qu'elle propose peuvent être arrosés d'une boisson aux herbes dont elle fait la publicité et, évidemment, la vente: Seedlip, 89 dollars la bouteille, qu'il est possible (préférable?) de boire dans un verre en cristal, que le site propose également pour la modique somme de 112 dollars.

Bien sûr, pour éviter toute carence, disposer d'intestins au microbiote pimpant, approcher l'esprit tranquille de la ménopause, s'assurer de détoxifier pleinement son organisme (rappel: les produits ou cures de détoxification sont des arnaques), et conserver un teint parfait, Paltrow, son chiropracteur et Goop proposent aux victimes de Covid long une palanquée de suppléments, huiles et crèmes diverses, à des prix toujours très raides.

Rien à voir avec le SARS-CoV-2, certes, mais toujours bon à prendre: Paltrow en profite pour glisser dans sa liste un petit collier à 8.600 dollars («La touche finale pour cette réunion Zoom à laquelle je suis en retard») et, pour aider les malades à retrouver leur souffle, une paire de chaussures de randonnée à 220 dollars («La nature soigne, vraiment!»).

Il n'y a certes pas de petit profit, mais ceux de Goop sont décidément bien repoussants.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…