Ne faites pas ça chez vous. | Serge van Neck via Unsplash
Ne faites pas ça chez vous. | Serge van Neck via Unsplash

Le jour où le four à micro-ondes a été inventé par hasard

C'est grâce à un ingénieur très malin, mais aussi un peu chanceux, que cet appareil est présent dans 9 foyers sur 10.

D'après l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), il y avait un four à micro-ondes dans 89,3% des foyers français en 2019. Le chiffre est d'ailleurs similaire aux États-Unis. Un succès incroyable pour cet appareil né sous le signe de la sérendipité, cette aptitude à faire des découvertes alors qu'on cherchait autre chose –ou qu'on ne cherchait rien.

Popular Mechanics revient sur la naissance du four à micro-ondes, il y a plus de soixante-dix ans, alors qu'un ingénieur nommé Percy Spencer voulait juste tester un magnétron, dispositif capable de transformer l'énergie cinétique des électrons en énergie électromagnétique, sous forme de micro-ondes.

Devenu dans les années 1920 l'un des ingénieurs les plus cotés de la société américaine Raytheon Technologies, qui développe des produits pour les secteurs de l'industrie aérospatiale et de la défense, Percy Spencer était connu pour son aptitude à «trouver des solutions simples aux problèmes de fabrication», explique l'un des historiens de l'entreprise.

C'est en 1946, alors qu'il faisait des essais sur un magnétron dans un objectif futur de production de masse, que Percy Spencer a inventé le micro-ondes sans avoir volontairement initié cette découverte. Après avoir enclenché l'appareil, il découvrit que la barre au beurre de cacahuètes qu'il gardait dans sa poche s'était transformée en un «amas gluant et collant», comme le raconta l'intéressé bien plus tard.

L'œuf et le pop-corn

Comprenant sans tarder ce qu'il venait de se produire, le scientifique décida alors de prolonger l'expérience, cette fois en soumettant volontairement un aliment aux ondes du magnétron. Il testa la chose avec un œuf, qui ne tarde pas à lui exploser au visage; le lendemain, il tenta cette fois de voir ce qui se produisait avec des grains de maïs, et put ainsi nourrir ses collègues avec du pop-corn à foison.

Mais ne fallait-il pas craindre que la nourriture chauffée (ou cuite) à l'aide des micro-ondes soit néfaste pour la santé? En fait, Percy Spencer n'en savait rien, raconte son petit-fils. «Il s'en fichait», ajoute-t-il même. «C'était quand même l'époque où les gens se mettaient des objets radioactifs autour du cou pour se guérir du cancer.»

Et c'est ainsi que dès 1947, le premier four à micro-ondes fut commercialisé. Le «Radarange», de son doux nom, pesait quelque 350 kilogrammes et coûtait plus de 2.000 dollars de l'époque. Autant dire que ces exemplaires ne se sont pas vendus comme des petits pains, ironise Popular Mechanics.

Il fallut en fait attendre 1967 pour que le four à micro-ondes commence à envahir les foyers américains, en version compacte cette fois. Et en 1975, il s'en vendait 1 million par an aux États-Unis. Tout cela grâce à une barre au beurre de cacahuètes ayant fondu dans une poche.

En ce moment

⚛️ Le grand bond en avant de la fusion 💣 L'Ukraine loin derrière les lignes russes 🐕 Des chiens errants kamikazes, une journée sur korii.

Et Cætera

⚛️ Le grand bond en avant de la fusion 💣 L'Ukraine loin derrière les lignes russes 🐕 Des chiens errants kamikazes, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

En Russie, l'attaque des bombardiers stratégiques du Kremlin par de probables drones ukrainiens

Tech

En Russie, l'attaque des bombardiers stratégiques du Kremlin par de probables drones ukrainiens

Les bases d'Engels-2 et de Riazan auraient été touchées. Un tournant?

Les champs magnétiques sont en train de révolutionner la fusion nucléaire

Tech

Les champs magnétiques sont en train de révolutionner la fusion nucléaire

Des avancées stupéfiantes, et même plus importantes que prévu.