Un seul vrai gagnant dans cette triste histoire: Ronald. | Scott Olson / Getty Images North America / AFP
Un seul vrai gagnant dans cette triste histoire: Ronald. | Scott Olson / Getty Images North America / AFP

Les «scalpers» s'en prennent au Happy Meal de McDonald's

Pourquoi diable des adultes achètent-ils en masse les menus enfants du fast-food?

Les «scalpers», qui s'accaparent un produit pour le revendre ensuite plus cher, sont les profiteurs de rareté qui vous empêchent depuis des semaines de mettre la main sur une PlayStation 5, qui vous revendent 200 euros un billet pour un concert de Sufjan Stevens, qui s'emparent sans coup férir de cette paire si désirable de sneakers en édition limitée pour les transformer en platine massif sur eBay.

Curieusement, ces personnes sans foi ni loi, ou du moins des individus usant des mêmes tactiques ont, ces dernières semaines, décidé de s'attaquer au Happy Meal des McDonald's américains.

Pourquoi diable des adultes se mettent-ils donc subitement à acquérir en masse ces menus enfant, quitte à jeter à la poubelle 99% de leur contenu alimentaire?

La photo visible ci-dessus vous donne un indice. Comme elle l'a déjà fait dans le passé un peu partout dans le monde, la chaîne de fast-food a décidé d'offrir, dans les petites boîtes enfantines et pour fêter les 25 ans de la franchise Pokémon, des «boosters» de cartes du jeu. Joie du hasard, certains de ces paquets contiennent bien entendu des cartes collector rares.

Pokémon gold

Les cartes Pokémon sont devenues l'objet du désir ardent de millions de collectionneurs et collectionneuses, à la recherche perpétuelle de la rareté absolue qui, sur le marché mondial créé pour l'occasion, les rendra riches.

Des sites de vente ou d'échange existent par dizaines; les vidéos d'ouverture de centaines de «boosters», pour frissonner par procuration de l'excitation des jeux de hasard, sont devenues des incontournables sur YouTube; la valeur des collections ou des cartes les plus rares peut atteindre des centaines de milliers de dollars.

Comme le note Polygon, l'opération de McDonald's attire donc beaucoup d'attention. Des gens se lèvent à l'aube pour s'assurer d'être les premiers à mettre la main sur les fameux paquets de cartes, certains restaurants ont dû mettre en place des restrictions sur les quantités de menus achetés et, sur eBay, des collections complètes de ces cartes spéciales et rares s'échangent déjà pour plusieurs centaines de dollars.

Plus embêtant pour McDo, il semble que certains équipiers sans scrupules aient réussi à mettre la main sur des cartons entiers de ces cartes destinées à être distribuées avec les Happy Meal.

Ces carottages massifs, dont l'objet se retrouve en vente pour de petites fortunes sur internet, provoquent bien sûr l'ire de celles et ceux cherchant leur pépite à la régulière.

En ce moment

Un canon laser géant, les désastreux succès de SpaceX, le business de la sextape, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Un canon laser géant, les désastreux succès de SpaceX, le business de la sextape, l'hebdo de korii.

Dix articles pour vous garantir un dimanche sans ennui.

À l'écart de la Silicon Valley, des startups draguent le Pentagone

Tech

À l'écart de la Silicon Valley, des startups draguent le Pentagone

La plupart des firmes tech rechignent à travailler avec l'armée: pas celles-ci.

Le procès discret qui fait trembler l'industrie des armes

Et Cætera

Le procès discret qui fait trembler l'industrie des armes

Dans le New-Jersey, un procès «de routine» pourrait tourner au grand déballage pour Smith & Wesson, et chambouler tout le secteur.