Avoir Zion Williamson en couverture de son jeu a un prix: 70 dollars. | Take-Two via Businesswire
Avoir Zion Williamson en couverture de son jeu a un prix: 70 dollars. | Take-Two via Businesswire

Les éditeurs de jeux vidéo rechignent à assumer une hausse des prix

Personne ne veut se risquer à annoncer une augmentation généralisée qui pourtant viendra sans doute.

La décision a secoué un statu quo de près de quatorze ans. Take-Two Interactive a annoncé que NBA 2K21, l'équivalent de FIFA pour le basket, coûtera 69,99 dollars dans ses versions pour PS5 et Xbox Series X. C'est 10 dollars de plus que sa version pour consoles actuelles –en France, le jeux passera de 70 à 75 euros.

Cela faisait désormais deux générations que le prix des jeux AAA, les blockbusters du secteur, n'avait pas évolué. Le dernier palier de prix date de la transition entre les Xbox/PS2 et Xbox 360/PS3, lors du passage de 50 à 60 dollars.

Pour Take-Two, cette évolution est naturelle car prenant en compte l'inflation ainsi que les coûts de production croissants des jeux AAA. Take-Two n'est pas n'importe quel éditeur: la firme possède de nombreuses licences à succès, dont les mastodontes GTA et Red Dead Redemption.

Pas de nouvelle norme globale

Cela veut-il dire que 70 dollars est le nouveau prix de référence pour les jeux next-gen Xbox Series X et PS5? Peut-être, mais l'industrie dans son ensemble est encore trop frileuse pour l'assurer.

D'autant plus que l'annonce a rencontré une certaine hostilité de la part des gamers qui estiment que les micro-transactions, season pass et autres DLC payants, désormais très répandus, ont largement couvert l'inflation. Et ce sans même parler de la démocratisation du dématérialisé, qui fait économiser aux éditeurs les coûts colossaux d'une distribution physique de leurs jeux.

Ubisoft a rapidement assuré que ses jeux prévus pour les mois à venir (Assassin's Creed Valhalla et Watch Dogs Legion) seront mis sur le marché à 60 dollars, y compris sur les consoles de nouvelle génération. L'entreprise française s'est toutefois bien gardée de communiquer sur le prix des titres dont les sorties sont prévues en 2021.

Toute l'industrie semble se regarder en chiens de faïence, attendant de voir qui osera franchir le pas et de pouvoir juger de la réaction des gamers. Phil Spencer, qui pilote tout Xbox chez Microsoft, a refusé de se prononcer sur le sujet lors d'une interview au Wall Street Journal, tout en ne fermant pas la porte au scénario d'une hausse des prix.

Même Take-Two n'est pas prête à assumer une augmentation sèche de tous ses jeux. Lors d'une récente conférence téléphonique avec des investisseurs, Strauss Zelnick, le PDG, a précisé que «nous allons annoncer les prix titre par titre».

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.