Le Japon tente depuis quelques années de sensibiliser sa population aux risques liés au tabagisme. | Franck V. via Unsplash

 

Le Japon tente depuis quelques années de sensibiliser sa population aux risques liés au tabagisme. | Franck V. via Unsplash

 

L'entreprise japonaise Mitsubishi Chemical interdit à son personnel de fumer

Dès avril 2020, la cigarette sera prohibée pendant les heures de travail, déplacements professionnels et télétravail inclus.

D'après un sondage interne réalisé en 2017, 60% des employé·es de Mitsubishi Chemical accros au tabac disent devoir «arrêter de fumer».

Pour les encourager à se détourner de leur paquet de cigarettes, la société spécialisée en chimie industrielle a annoncé un plan d'attaque particulièrement strict: à partir d'avril 2020, il sera strictement interdit de fumer dans ses locaux pendant les heures de travail.

La mesure vise notamment à protéger les effectifs de la fumée secondaire. L'American Cancer Society la décrit comme un mélange de deux formes de fumée provenant de la combustion du tabac: celle expirée par une personne fumeuse et celle provenant de l'extrémité allumée d'une cigarette, d'une pipe, d'un cigare ou d'un narguilé.

Ce type de fumée est beaucoup plus concentré en agents cancérogènes et contient des particules plus petites que la fumée principale, qui pénètrent plus facilement dans les poumons et les cellules de l'organisme.

Ex-«paradis des fumeurs»


Pour lutter contre le tabagisme passif, les salarié·es de Mitsubishi Chemical devront s'abstenir de fumer sur leurs horaires de travail, y compris en cas de travail à domicile. Les pauses déjeuners et les déplacements professionnels sont également concernés par l'interdiction.

Cette politique quelque peu intrusive prévoit entre autres le retrait des espaces fumeurs de tous les bureaux et usines gérées par Mitsubishi Chemical. Les personnes extérieures à l'entreprise devront elles aussi se plier à ces nouvelles règles.

Longtemps considéré comme «le paradis des fumeurs», le Japon tente depuis quelques années de sensibiliser sa population aux risques liés au tabagisme.

Motivés par l'approche des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, les pouvoirs publics multiplient les mesures restrictives.

La ville de Tokyo vient par exemple d'interdire la cigarette dans les restaurants (il reste tout de même possible de fumer dans de nombreux établissements dans d'autres régions du pays).

Plus surprenant, l'université de Nagasaki a quant à elle annoncé en avril 2019 ne plus recruter d'enseignant·es dépendant·es au tabac, sauf engagement de leur part à arrêter leur consommation.

En ce moment

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

Et Cætera

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

De quoi bien occuper votre dimanche.

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Tech

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Des deepfakes open source et prêts à l'emploi, c'est pour demain et ils risquent d'en rajouter dans le chaos existant.