Kyle Giersdorf, connu sous le nom de «Bugha», fête son titre au stade Arthur Ashe de New York, le 28 juillet 2019. | Mike Stobe / Getty Images / AFP 
Kyle Giersdorf, connu sous le nom de «Bugha», fête son titre au stade Arthur Ashe de New York, le 28 juillet 2019. | Mike Stobe / Getty Images / AFP 

Un Américain de 16 ans devient champion du monde de «Fortnite» et empoche 3 millions de dollars

Une simple participation à la finale du tournoi assurait de repartir avec 50.000 dollars.

L'e-sport, ça rapporte. Dimanche 28 juillet, à seulement 16 ans, Kyle Giersdorf est devenu le premier champion du monde en solo du jeu vidéo Fortnite et a empoché à ce titre 3 millions de dollars, soit près de 2,7 millions d'euros.

Le sacre du jeune Américain a clos la première Coupe du monde de Fornite, dont la phase finale se déroulait à New York.

En trois jours de compétition, le studio américain Epic Games, qui édite le jeu vidéo, a distribué quelque 30 millions de dollars de prix. Chacun·e des 200 pros qualifié·es a reçu au moins 50.000 dollars (45.000 euros).

Un stade monstrueux, des strass et des paillettes, des commentateurs euphoriques et beaucoup d'argent: le tournoi offrait une nouvelle preuve de la professionnalisation de l'e-sport et de l'intérêt grandissant pour un secteur en plein essor, qui n'en est encore qu'à ses débuts.

Bulle spéculative

En tout, Epic Games a mis 100 millions de dollars (90 millions d'euros) sur la table pour les différentes compétitions Fortnite organisées en 2019. On vous le dit, il y a des sous à se faire –même si ce n'est pas du goût de tout le monde.

Des spécialistes du jeu vidéo remettent en cause les sommes faramineuses dépensées et le modèle économique de l'e-sport. L'industrie n'hésiterait pas à bidonner les chiffres d'audience afin d'attirer les investisseurs et les sponsors, ce qui ferait gonfler une belle bulle spéculative prête à exploser.

Dans une longue enquête publiée le 23 mai 2019 sur le site Kotaku, la journaliste Cecilia D'Anastasio s'était déjà penchée sur l'économie soi-disante florissante de l'e-sport, qui brasse des sommes toujours plus importantes sans que l'on sache très bien quels bénéfices à moyen et à long terme sont effectivement réalisés.

En ce moment

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

Et Cætera

Le survivalisme des ultra-riches, les miracles du CBD, un open-space de l'enfer, une semaine sur korii

De quoi bien occuper votre dimanche.

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Du mieux pour les trottinettes, du rififi dans la vape, les deepfakes pour les nuls, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Tech

Les deepfakes pour les nuls, c'est pour (très) bientôt

Des deepfakes open source et prêts à l'emploi, c'est pour demain et ils risquent d'en rajouter dans le chaos existant.