La terreur des jardins est née d'un heureux incident. | Capture d'écran via YouTube
La terreur des jardins est née d'un heureux incident. | Capture d'écran via YouTube

Un ingénieur de la NASA à l'origine du meilleur pistolet à eau du monde

Génial Géo Trouvetou, Lonnie Johnson ne s'est pas arrêté là.

L'annonce par Hasbro de la ressortie des modèles originaux de ses flingues aquatiques ne révolutionnera certes pas votre journée –la redoutable efficacité des Super Soaker pourrait toutefois détremper vos jardins ou salles de bains dès les beaux jours revenus.

Elle est néanmoins l'occasion de raconter l'histoire formidable de Lonnie Johnson, l'ingénieur qui, par accident, a inventé dans les années 1980 ce qui deviendra le jouet le plus vendu aux États-Unis en 1992.

Afro-Américain, né en 1949 aux États-Unis dans un sud encore ségrégationniste, Johnson vient d'un milieu modeste. Dès le plus jeune âge, il montre un grand intérêt pour les bricolages osés en tout genre –cet amour pour la science et la mécanique le mènera à l'université puis à travailler pour l'US Air Force, et ensuite pour le prestigieux Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Lonnie Johnson est bien plus qu'un curieux bricoleur: il est un ingénieur et un rocket scientist de génie. Il travaillera ainsi sur les programmes Galileo et Cassini de l'agence spatiale américaine et déposera les brevets de 120 inventions, notamment dans le domaine des batteries électriques.

En parallèle, il est à l'origine d'une technique permettant de miniaturiser un code binaire pour le lire ensuite à l'aide de loupes –la préfiguration exacte des CD, DVD et dérivés, dont il ne profitera pas commercialement.

Eurêka!

En 1982, cet infatigable Géo Trouvetou travaille chez lui sur un système de thermopompe. Un petit accident intervient, l'objet projette puissamment l'eau maintenue sous pression. Eurêka! Ce ferait un formidable pistolet à eau, pense-t-il immédiatement.

Des tubes en PVC, une bouteille de soda de deux litres, du plexiglas, des joints: avec les moyens du bord, Johnson fabrique un premier prototype fonctionnel de ce qui deviendra, dans un brevet daté 1986, son «pistolet gicleur».

Après quelques années de démarchage infructueux, son jouet est lancé sur le marché par Larami Corp., d'abord sans grand succès. Une reprise en main par Hasbro plus tard et ce qui se nomme désormais le Super Soaker finit par cartonner. Selon Forbes, ses ventes ont dépassé le milliard de dollars et, passé quelques querelles contractuelles, l'objet finira par rapporter des millions de dollars à son inventeur.

La relation avec Hasbro ne s'arrête pas à ce premier jouet superstar: Lonnie Johnson a également contribué au décollage des pistolets Nerf, poule aux œufs d'or qui, malgré la crise actuelle du jouet, continue à apporter des centaines de millions de dollars chaque année à l'entreprise.

Entré avec les honneurs dans le National Toy Hall of Fame, Johnson utilise les royalties de ses jouets pour plancher sur des projets a priori beaucoup moins ludiques, notamment des batteries mobilisant un électrolyte en céramique ou la technologie lithium-air, un condensateur permettant d'extraire l'humidité de l'air ambiant. Ou encore, pour revenir à ses premières amours, un système de récupération de la chaleur destiné aux engins spatiaux.

En ce moment

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Dix articles pour mieux profiter de votre dimanche.

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Et Cætera

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Un livre retrace les décennies du magazine Teknika Molodezhi et ses illustrations futuristes qui ont marqué des générations de Russes.

La mort au bout du ransomware

Et Cætera

La mort au bout du ransomware

Une cyberattaque mal ciblée a paralysé un hôpital allemand et peut-être causé la mort d'une femme.