Uber et Lyft: deux porte-étendards de l'économie de la location. | Thought Catalog via Unsplash

Uber et Lyft: deux porte-étendards de l'économie de la location. | Thought Catalog via Unsplash

Le futur très incertain de «l'économie de location»

Airbnb, Lime, Lyft ou Uber veulent faire de vous des locataires à vie –leurs monopoles pourraient pourtant, au final, vous coûter très cher.

S'il fallait trouver un symbole représentatif des nouvelles formes d'économie, celle de la location en serait un bon: en 2019, il est désormais commun de la préférer à l'achat, dans tout un tas de domaines: vous pouvez vous réveiller dans un appartement loué sur Airbnb, foncer sur une trottinette électrique de Lime pour vous déplacer en ville, emprunter une tenue pour une soirée habillée, puis rentrer chez vous dans un véhicule partagé. Un exemple poussé à l'extrême mais dont la démonstration ne reste pas moins valable.

Le marché de l'économie de la location a été investi par de nombreuses entreprises se spécialisant dans un ou plusieurs secteurs spécifiques. De très fortes croissances ont permis à des entreprises qui n'étaient alors que de jeunes start-ups de faire monter leur valeur jusqu'à des dizaines de milliards de dollars (Airbnb en pèse plus de 29 milliards –presque 26 milliards d'euros, par exemple).

Licorne versus minotaure

Malgré cette apparente bonne santé, certaines sociétés accusent des pertes annuelles considérables. Après son entrée en Bourse, Lyft a enregistré 911 millions de dollars de pertes en 2018 (soit environ 808 millions d'euros). Situation similaire pour Uber qui, sur la même année, déplore des pertes deux fois plus élevées: 1,8 milliard de dollars (près de 1,5 milliard d'euros).

Pour qualifier ces géants, le terme de licorne n'est plus approprié. Axios a donc choisi l'appellation de minotaure pour désigner les entreprises qui ont réussi à lever des fonds avoisinant le milliard de dollars –le site recense cinquante-six entreprises correspondant à ce critère, jusqu'à présent. Le business model des minotaures est fondé sur une forte croissance via des levées de fonds, ce qui leur permet d'atteindre une puissance économique suffisante pour s'acheter ensuite un monopole dans leur secteur. Une fois celui-ci installé, elles peuvent réguler et augmenter les prix à leur guise.

Même si les consommateurs et consommatrices bénéficient pour l'instant d'une inflation moindre lorsqu'elles s'adressent à des compagnies de l'économie numérique (qui est un point en dessous de celle observée dans le monde physique, selon l'étude de deux économistes américains), il faut s'attendre, selon Axios, à d'inévitables hausses de prix de ces services dans le futur. Le marché ayant été asseché par les minautores, il n'y aura alors plus de challengers vers qui se tourner.

La solution pour se protéger de cette augmentation reste d'acheter afin de de devenir propriétaire: posséder une voiture ou un ordinateur, semble rester plus rentable, à long terme. Car si la location est meilleur marché dans un premier temps, elle demeure toujours aussi incertaine sur le long cours.

En ce moment

Les protest-hackers à Hong Kong, un joypad inclusif, des données sensibles en libre accès, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les protest-hackers à Hong Kong, un joypad inclusif, des données sensibles en libre accès, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Les données médicales de 5 millions de personnes en libre accès sur internet

Et Cætera

Les données médicales de 5 millions de personnes en libre accès sur internet

Une simple recherche en ligne suffit pour consulter les données de santé de millions de patient·es américain·es et d'autres nationalités.

Avec le Xbox Adaptive Controller, le jeu vidéo devient enfin inclusif

Tech

Avec le Xbox Adaptive Controller, le jeu vidéo devient enfin inclusif

Merveille de design, la manette a été conçue pour s'adapter à l'infinité des situations de handicap.