Un passage par Tesla suffit à compter dans le monde des véhicules électriques. | Vlad Tchompalov via Unsplash

Un passage par Tesla suffit à compter dans le monde des véhicules électriques. | Vlad Tchompalov via Unsplash

Lucid Motors, Aurora, Redwood: dans le sillage d'Elon Musk, l'essor de la «Tesla Mafia»

Les plus sérieux concurrents de Tesla sont issus de ses propres rangs.

Elon Musk, Peter Thiel, le fondateur de Palantir, Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim, les cocréateurs de YouTube, Reid Hoffman, créateur de LinkedIn, Russel Simmons, le cofondateur de Yelp, ont tous un point commun: ils appartiennent à la «Paypal Mafia».

Ce surnom, dont Fortune consacre un article, désigne les premiers employés de PayPal ayant quitté l'entreprise après son rachat par eBay en 2002. La société de paiement en ligne s'est révélée être un vivier de talents, et un nombre impressionnant de ses membres ont ensuite fondé des sociétés tech à grand succès.

Vingt ans plus tard, Forbes se demande si Elon Musk n'est pas de nouveau en train de créer une «Tesla Mafia». Si l'entreprise, qui a le vent en poupe depuis quelques années, fait parfois office de siphon à ingénieurs dans la Silicon Valley, elle perd aussi des ouailles souhaitant se lancer dans leur propre aventure.

Seulement, contrairement à il y a vingt ans, ces entrepreneurs ne s'éparpillent pas dans divers secteurs mais sont au contraire concentrés dans la production de voitures électriques et de technologies leur étant liées.

Les Brutus de la Silicon Valley

Certains deviennent des concurrents directs. C'est par exemple le cas de Peter Rawlinson, un ancien cadre de Tesla désormais PDG de Lucid, un constructeur de voitures électriques qui s'apprête à lancer une berline électrique au printemps. L'entreprise va prochainement entrer en bourse via une SPAC, un montage financier appelé «chèque en blanc» qui lui rapportera 4,4 milliards de liquidités.

D'autres fondent des entreprises spécialisées dans des technologies cruciales pour Tesla. Forbes cite Sterling Anderson, un ex-Tesla désormais à la tête d'Aurora Innovation, une entreprise de véhicules autonomes évaluée à plus de 10 milliards depuis son rachat de la branche self-driving d'Uber.

De son coté, Gene Berdichevsky, l'un des principaux concepteurs de la batterie du Roadster, la première voiture de Tesla, lève des millions pour Sila Nanotechnologies, une entreprise dédiée à améliorer les batteries lithium-ion. JB Straubel, l'un des tout premiers employés de Tesla, a quant à lui fondé Redwood Materials, une société de recyclage de batteries.

Un danger pour Tesla? Sans doute, mais cela consolide aussi sa réputation. L'entreprise fascine tellement les investisseurs de la Silicon Valley qu'un passage par sa direction peut suffire à instantanément faire partie du Gotha des véhicules électriques et autonomes.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…